nativité

Recherches associées à nativité: immaculée conception

nativité

n.f. [ lat. nativitas ]
Anniversaire de la naissance de Jésus (le 25 décembre), de la Vierge (le 8 décembre) et de Jean-Baptiste (le 24 juin).
La Nativité,
la naissance de Jésus ; la fête de Noël ; représentation artistique de la naissance de Jésus.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

nativité

(nativite)
nom féminin
1. religion fête qui célèbre la naissance du Christ et de la Vierge célébrer la nativité du Christ le 25 décembre
2. art tableau qui représente la naissance du Christ peindre une nativité
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

NATIVITÉ

(na-ti-vi-té) s. f.
Époque de la naissance.
L'ingrate, pour le jour de sa nativité, Joignait aux fleurs de sa beauté Les trésors des jardins et des vertes campagnes [LA FONT., Fabl. XII, 26]
Peu usité aujourd'hui en cette acception.
En un sens restreint, naissance de Jésus-Christ, de la Vierge et de quelques saints.
C'est donc lui, mes chers auditeurs, qui, par sa sainte nativité et par toutes les circonstances qui l'accompagnent, nous procure aujourd'hui la paix avec Dieu [BOURDAL., Nativité de Jésus-Christ, 1er avent, p. 239]
Quels tableaux Homère et Virgile ne nous auraient-ils pas laissés de la nativité d'un Dieu dans une crèche ? [CHATEAUB., Génie, I, I, 5]
Absolument. La naissance de Jésus-Christ, la fête de Noël. An de la nativité, se dit d'une manière de compter les années en commençant au 25 décembre. Une nativité, tableau représentant la naissance de Jésus-Christ.
Qui n'a cent fois admiré les nativités, les vierges et l'enfant, les fuites dans le désert ? [CHATEAUB., Génie, III, I, 4]
Terme d'astrologie. Disposition du ciel, des astres, au moment de la naissance de quelqu'un. Thème de nativité, un horoscope dressé à l'heure de la naissance, par les règles de l'astrologie.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    L'em [l'on] les menoit à grant force, el jor de la nativité le rei, as sacrefises [, Machab. II, 6]
    Venu sunt al quint jur de la nativité.... En l'endemain que furent innocent decolé [, Th. le mart. 137]
  • XIIIe s.
    Et out la gent de cette contrée une telle coustume que, sitost comme uns enfes [un enfant] est nes, ilz escripvent le jour, l'eure, en quelle planette et soubz quel signe il est nez, si que chascuns d'eulx scet le jour de sa nativité [MARC POL, p. 502]
  • XIVe s.
    Jaçoit ce qu'il soit enclin selon la constellacion de sa nativité à aulcun vice.... [, le Songe du vergier, I, 56]
    Estre justes, estre attrempés, estre fers [ferme], et autres choses semblables, nous les avon de nostre nativité [ORESME, Eth. 188]
  • XVe s.
    Et ceux qui n'estoient pas gentilshommes de nativité [FROISS., III, IV, 27]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. nativitat ; esp. natividad ; ital. natività ; du lat. nativitatem, de nativus, natif.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

nativité

NATIVITÉ. n. f. Naissance. Il ne s'emploie que dans le langage de l'Église. La nativité de Notre-Seigneur, celle de la Vierge et celle de saint Jean Baptiste sont les seules qu'on fête dans l'Église.

NATIVITÉ signifie absolument la Naissance de JÉSUS-CHRIST ou la fête de Noël.

Il se dit, par extension, de Représentations artistiques de la naissance de JÉSUS-CHRIST. Il y a dans ce musée de très belles Nativités.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

nativité

Nativité, Natiuitas.

Le jour de la nativité d'un chascun, Natalis, Natale, Natalitium, Dies natalitius, Dies natalis.

Le propre jour de sa nativité, Natali suo ipso die.

Faire le banquet le jour de sa nativité, Dare natalitia.

nativité

Nativité, cerchez Naistre.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

nativité


NATIVITÉ, s. f. NAISSANCE. Il ne se dit que de celle de Notre-Seigneur, de la Ste. Vierge et de St. Jean-Baptiste, et c'est un terme consacré. = La Fontaine l'emploie pour naissance, parce que ce mot lui était favorable pour la rime.
   L'ingrate, pour le jour de sa nativité,
   Joignoit, aux fleurs de sa beauté,
   Les trésors des jardins et des vertes campagnes.
Cela peut être bon dans une Fable. Hors de là, on dit, le jour de sa naissance. — L'Auteur de Rome Moderne dit, de St. François de Paule. "Sa nativité, son baptême, etc. Dites, sa naissance.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

nativité

natividad

nativité

nativity

nativité

natività

nativité

Krippe

nativité

Narození

nativité

המולד

nativité

[nativite] nf (= tableau, sculpture) → nativity scene
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005