nippe

Recherches associées à nippe: nappe, nipper, nippes

NIPPE

(ni-p') s. f.
Tout ce qui sert à l'ajustement, surtout en linge.
Valère : Je me mettrais en gage en mon besoin urgent. - Hector : Sur cette nippe-là vous auriez peu d'argent [REGNARD, le Joueur, II, 14]
Cette mise est quelque nippe à leur usage [J. J. ROUSS., Hél. IV, 10]
Il se dit surtout au pluriel.
La garde-robe de la reine fut volée, et toutes ses robes emportées.... il en est encore demeuré deux avec toutes les nippes et force sachets de poudre [MALH., dans LAFAYE, Synon.]
Elle eut encore de bonnes nippes, qu'à l'aide de son bon ami elle avait détournées pendant la maladie du licencié [LESAGE, Gil Bl. II, 2]
Je convins avec le messager de ce que je lui donnerais pour le port de mes hardes.... Bentivoglio, chef des voleurs qui me les enlevèrent, se contenta de donner à chacun d'eux trente pistoles et les plus mauvaises nippes [ID., dans LAFAYE, Synon.]
Outre cet argent-là, mes meubles et mes nippes, J'ai de revenu clair trois cents bons mille francs [DESTOUCHES, dans LAFAYE, ib.]
Laissez-moi seulement quelques nippes pour mes sûretés, et ne m'ôtez point le profit que je puis retirer de ma chambre [MARIV., Marianne, 11e part.]
Tout d'un coup, au milieu de l'entretien, j'eus la vile et indigne pensée, que j'héritais de ses nippes, et surtout d'un bel habit noir qui m'avait donné dans la vue [J. J. ROUSS., Conf. v.]
Fig. et familièrement. Il en a eu, il en a tiré de bonnes nippes, se dit d'un homme qui a tiré beaucoup d'utilité, beaucoup d'avantage de quelque commerce, de quelque emploi.
Nippes se dit populairement, au pluriel, pour des vêtements en mauvais état, du vieux linge usé. Ce ne sont que des nippes.
Nippe s'est dit anciennement pour chose bonne à manger.
Il tira de la poche quelques reliquats de la noce, dont je lui arrachai goulûment de bonnes nippes, et les allant manger auprès de la fenêtre.... [, Francion, liv. VII, p. 267]

SYNONYME

  • HARDES, NIPPES. Hardes comprend tout, et spécialement les habits principaux et de première nécessité, les gros vêtements ; au lieu que nippes exclut les habits et ne désigne que le linge, surtout celui qui n'est destiné qu'à l'ajustement.... Les nippes, n'étant pas de première nécessité, supposent une certaine aisance, une sorte de luxe ; ce que ne fait pas entendre le mot hardes.... Une autre différence très remarquable consiste en ce que les nippes se considèrent par rapport à leur valeur, comme plus ou moins précieuses, comme constituant une plus ou moins grande valeur mobilière, comme faisant qu'on est plus ou moins bien nippé.... La seule nuance propre à hardes est celle de former un paquet ou un fardeau qu'on porte.... Enfin les hardes se prennent plutôt collectivement en gros, et les nippes distributivement en détail, LAFAYE.

ÉTYMOLOGIE

  • Frisch le rattache au hollandais nijpen, pincer, parce que les petits colifichets de parure s'attachent avec des agrafes. À quoi Scheler objecte que les nippes ne comprennent pas seulement les petits ornements d'ajustement ; il y voit un synonyme de hardes, qui a, comme hardes, le sens de faisceau, de nœud ; et ce sens, il le trouve dans le vieux scandinave hneppa, d'où procède l'islandais hneppe, hardes, trousseau, nippes.
Synonymes et Contraires

nippe

nom féminin nippe
Familier. Vêtement.
habit -populaire: fringue, sape.