noli me tangere

NOLI ME TANGERE

(no-li-mè-tan-jè-rè) s. m.
Balsamine noli me tangere, ou, simplement, le noli me tangere (balsaminées), plante dont les capsules, à l'époque de la maturité, s'ouvrent au moindre contact, et alors les graines s'élancent avec raideur, à la grande surprise de celui qui ignore ce phénomène ; on l'appelle aussi balsamine des bois et herbe de Sainte-Catherine (impatiens noli me tangere, L.), [LEGOARANT, ]
Terme de chirurgie. Ulcère que les divers moyens thérapeutiques employés ne font qu'irriter.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Combien qu'elles [les fautes] desservent clerement pugnition et correction, pour riens ils ne veullent estre pugnis ne corrigez ; et ceste maladie chiet [tombe] souvent sur les puissans princes ; pour ce l'appelle on noli me tangere [, Hist. de la toison d'or, t. II, f° 169, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Aucuns ont appelé tels chancres noli me tangere, c'est à dire... [PARÉ, V, 27]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. noli, ne veuille pas (impératif de nolle, contraction de non velle), me, moi, et tangere, toucher : ne me touche pas.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    NOLI ME TANGERE.
    Ajoutez :
  • On donne aussi ce nom à une variété de capucine.
    La variété de cette plante [la capucine] que les botanistes appellent le noli me tangere, à cause de la délicatesse de ses capsules qui, au moindre choc, se brisent et laissent échapper leurs graines [, Journ. offic. 2 juin 1876, p. 3789, 3e col.]

noli me tangere

NOLI ME TANGERE. (On prononce mé tangéré.) n. m. Expression latine qui signifie Ne me touchez pas et qui s'emploie pour désigner Certaines plantes que le moindre attouchement flétrit, ou qui sont armées de fortes épines, ou dont les semences, s'élançant avec raideur quand on les touche, causent une sorte de surprise et une légère douleur.

Il se disait aussi de Sortes d'ulcères de la face que les moyens thérapeutiques employés autrefois ne faisaient qu'aggraver.