nolis

NOLIS

(no-lî) s. m.
Terme de marine qui n'est guère usité que dans la Méditerranée. Action de noliser.
Les jugements donnés en matière de ventes et achats de vaisseaux, fret ou nolis, engagement ou loyers de matelots.... grosses aventures ou autres contrats.... seront exécutoires par corps [, Ordonn. marine, août 1681]
Il écrira.... le nom des passagers, le fret ou nolis par eux dû [, ib.]
Le loyer des vaisseaux, appelé fret ou nolis, sera réglé par la charte-partie, ou par le connaissement [, ib.]
On dit aussi naulage.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. noliser. On trouve, même dans le XVIIe siècle, nole, qui est le simple (ital. nolo) :
    Et jugeant de tous ceux-là ce que je dois, je fais le même que ceux qui nous survivront feront de nous après avoir payé le nole [MALH., Lett. à M. de la Garde.]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

nolis

NOLIS. n. m. T. de Marine. Fret ou louage d'un navire, d'une barque, etc. J'ai payé tant pour le nolis de ce navire.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

nolis


NOLIS, NOLISSEMENT, s. m. NOLISER. v. act. [Noli, liceman, lizé.] C'est la même chôse que Fret, Fréter. C'est le louage d' un vaisseau, d'une barque, etc. Les premiers de ces mots sont plus usités sur la méditerranée et les aûtres sur l'océan.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788