nolonté

NOLONTÉ

(no-lon-té) s. f.
Volonté contraire.
Ce qui retient unis entre eux tous les membres de cette respectable famille, ce sont de communes antipathies et, selon l'expression de Mirabeau, de communes nolontés [, Revue des Deux - Mondes, 1er sept. 1871, p. 235]