nomenclateur

(Mot repris de nomenclateurs)

NOMENCLATEUR

(no-man-kla-teur) s. m.
Terme d'antiquité. Esclave romain qui nommait les citoyens à ceux qui avaient intérêt à les connaître.
Alors se présentaient ceux qui aspiraient aux charges, accompagnés de leurs amis qui les recommandaient, et ayant à leur gauche des nomenclateurs qui leur disaient le nom et le surnom des passants [CONDIL., Hist. anc. XI, 3]
Un contemporain de Caton, Cicéron, annonce expressément que cet homme si austère avait un nomenclateur [PASTORET, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 394]
Par extension.
À mesure que ces seigneurs passaient auprès d'eux, le diable faisait le nomenclateur : voilà, disait-il.... [LESAGE, Diable boit. ch. 7, éd. 1737]
Celui qui impose des noms.
Dieu par sa bonté profonde, Un beau jour mit dans le monde Apollon son serviteur, Et l'y mit justement comme Adam le nomenclateur, Lui disant : te voilà, nomme [LA FONT., Cas de consc.]
Un de nos fantassins, très bon nomenclateur, Du titre de hardi baptisant Monseigneur [le fils de Louis XIV], Le fera sous ce nom distinguer dans l'histoire [ID., Poésies mêlées, LXIV]
Celui qui s'applique à la nomenclature en chimie, en histoire naturelle, etc.
L'âne et le cheval sont-ils, comme le disent les nomenclateurs, de la même famille ? [BUFF., Ane.]
Ceux qui n'ont vu dans M. de Linné qu'un simple nomenclateur [CONDORCET, Linné.]
Les faiseurs de collections et les nomenclateurs proprement dits n'aiment point ces espèces douteuses qu'il est trop difficile de rapporter à des genres décidés [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. IV, p. 459, dans POUGENS]
Recueil de mots destiné à enseigner l'orthographe. Nomenclateur orthographique. Recueil des noms d'hommes ou de lieux qui sont dans un auteur. Le nomenclateur cicéronien.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. nomenclatorem, de nomen, nom, et calare, appeler (voy. CALENDES). L'a est tombé, après s'être affaibli en u dans nomenculator, qu'on trouve chez Martial.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    NOMENCLATEUR. Ajoutez :
    Adj. Nomenclateur, nomenclatrice, qui donne un nom.
    Après l'édit de Blois, la terre se trouva dépouillée de sa vertu anoblissante, mais elle ne perdit pas sa vertu nomenclatrice [D'HERBELOT, dans Gaz. des Trib. 4 juin 1870]

nomenclateur

NOMENCLATEUR. n. m. T. d'Antiquité. Esclave dont les Romains qui briguaient les magistratures se faisaient accompagner, afin qu'il leur dît le nom des citoyens qu'ils rencontraient et qu'ils avaient intérêt à saluer.

NOMENCLATEUR désigne aujourd'hui Celui qui s'occupe de la nomenclature d'une science ou d'un art.

nomenclateur


NOMENCLATEUR, s. m. NOMENCLATûRE, s. f. [Nomankla-teur, tûre: 2e lon. 4e lon. au 2d.] Nomenclateur, chez les Romains, était celui, qui nomait les citoyens à ceux, qui avaient intérêt de les conaitre. "Les nomenclateurs étaient des esclaves, qui faisaient leur étude des noms des citoyens. = Parmi nous, celui, qui s'aplique à la nomenclatûre, c. à. d. proprement à la conaissance des noms des plantes. C'est un terme de botanique, qu'on dit, par extension d'autres sciences et sur-tout de la Gramaire.