non-être

NON-ÊTRE

(no-nê-tr') s. m.
Terme de philosophie. Absence, négation de l'être. L'être et le non-être.
Et l'un et l'autre [Dieu le Père et Dieu le Fils] seraient-ils le Dieu tout-puissant et créateur, s'ils ne pouvaient rien créer ni changer le non-être en être, sans se changer et s'altérer eux-mêmes ? [BOSSUET, 6e avert. 18]
Être immuable c'est être, et changer c'est n'être pas ; or l'être est, et il est connu devant la privation, qui est non être [ID., Élévat. sur myst. I, 2]
Cessation d'existence.
L'horreur que témoigne toute la nature de la mort et du non-être [BOSSUET, Sermons, Honneur, Fragm. sur le même sujet.]
Dans le langage général, nullité.
Pour peu qu'on examine ce groupe immense d'empiétements qui, du profond non-être des doubles adultérins, les porte [les bâtards de Louis XIV] à la couronne [SAINT-SIMON, 361, 16]

non-être

NON-ÊTRE. n. m. T. de Philosophie. Ce qui n'a pas d'existence, de réalité. L'être et le non-être.