noté, ée

NOTÉ, ÉE

(no-té, tée) part. passé de noter
Qui a été l'objet d'une note. Article noté dans un compte.
Qui est l'objet de quelque observation défavorable.
Si quelque évêque rompt la chaîne de la tradition, le reste de l'Église réclamera contre ; le novateur sera noté éternellement [BOSSUET, 2e instr. pastor. § 126]
Le pape avait chargé son nonce [en Espagne] d'obtenir l'éloignement de quelques personnes notées à la cour de Rome [SAINT-SIMON, 469, 201]
Homme noté, homme de mauvaise réputation.
Écrit en notes de musique. Un air noté.
Il n'y a non plus de différence entre l'Évangile et la vie des saints, qu'entre une musique notée et une musique chantée [ST FRANÇOIS DE SALES, Traité de la prédication.]