notion

notion

[ nosjɔ̃] n.f. [ lat. notio, de noscere, connaître ]
1. Idée qu'on a de qqch : La notion de liberté concept
2. (Surtout au pl.) Connaissance élémentaire d'une science, d'un art : Elle leur a inculqué quelques notions d'électronique rudiments
3. Connaissance intuitive qu'on a de qqch d'abstrait : Il a perdu toute notion du temps conscience, sens

NOTION

(no-sion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
Connaissance acquise de quelque chose. Je n'ai qu'une faible notion de ce que vous me dites. Il vous donnera des notions sur cette matière.
Un second voyage de l'aventurier donne de cette sauvage région quelques notions moins superficielles [RAYN., Hist. phil. XVII, 23]
En mathématique et en physique, les notions ont cet avantage, qu'ayant une fois été déterminées, elles ne varient plus ; mais, en morale, elles se transforment de tant de manières, qu'il est rare que les hommes sachent les saisir avec précision [CONDILLAC, Art de pens. II, 2]
Notions, au pluriel, est quelquefois le titre d'un ouvrage élémentaire et à l'usage des classes. Notions de chimie.
Particulièrement. L'idée d'une chose.
Tout honneur qui renferme dans sa notion la condition essentielle à la créature, ne peut par sa nature être un honneur divin [BOSSUET, 4° avert. 2]
Absolument. Idée qui se forme dans l'esprit.
Ces mots vertus et vices sont des notions collectives qui ne naissent que de la fréquentation des hommes [J. J. ROUSS., Narc. Préf. note h.]
Les notions les plus abstraites, celles que le commun des hommes regarde comme les plus inaccessibles, sont souvent celles qui portent avec elles une plus grande lumière [D'ALEMB., Disc. encycl. Œuv. t. I, p. 208, dans POUGENS]
Quelle notion précise peut-on avoir du bien et du mal, du beau et du laid, du bon et du mauvais, du vrai et du faux, sans une notion préliminaire de l'homme ? [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 218, dans POUGENS]
Les notions judaïques et cabalistiques s'y introduisirent sous les Ptolémées [ID., Opin. des anc. philos. (Égyptiens).]
Qu'il n'y a point de notions innées ; que nous ne pouvons avoir l'idée ni d'un espace infini, ni d'un nombre infini [VOLT., Phil. Ignor. Quest. 29]
Si les notions que nous sommes capables d'acquérir, ne sont, comme je l'ai fait voir, que différentes collections d'idées simples que l'expérience nous a fait rassembler [CONDILL., Art de penser, II, 5]
La notion n'est pas une perception ; elle ne résulte pas simplement de l'action de l'objet sur les sens ; elle suppose encore une opération de l'esprit sur cette action [BONNET, Ess. anal. âme, ch. 15]
De pures sensations ne sont pas des notions [ID., Œuv. mêl. t. XVIII, p. 328, dans POUGENS]
Notions communes, certaines vérités qui sont reconnues de tout le monde.
J'ai toujours été étonné que le sage Locke, dans le commencement de son traité de l'entendement humain, en réfutant si bien les idées innées, ait prétendu qu'il n'y a aucune notion du bien et du mal qui soit commune à tous les hommes [VOLT., Phil. Newt. I, 6]
Un philosophe serait bien savant, s'il voyait tout ce qui est dans les notions communes [CONDIL., Lang. calc. I, 15]
Se dit, dans le kantisme, d'un concept donné à priori.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. nocio ; espagn. nocion ; ital. nozione ; du lat. notionem, de notum, supin de noscere, connaître.

notion

NOTION. n. f. Connaissance élémentaire, sommaire, idée plus ou moins précise qu'on a d'une chose. Notion claire, exacte, confuse. Je n'ai pas une connaissance parfaite de cela, je n'en ai qu'une simple notion, qu'une faible notion. Je n'en ai nulle notion, pas la moindre notion. C'est un sujet dont je n'ai aucune notion, dont je n'ai pas la première notion. Avoir les premières notions d'une science. Manquer des notions les plus élémentaires dans tel ou tel ordre d'études. Ce sont des notions familières à tous.

Il désigne, par extension, un Traité élémentaire d'une science. Notions d'Arithmétique. Notions de Physique et de Chimie.

En termes de Philosophie, il signifie Concept, idée. La notion d'infini.

notion


NOTION, s. f. NOTOIRE, adj. NOTOIREMENT, adv. NOTORIÉTÉ, s. f. [No-cion, toâ-re, toâ-reman, tori-été: 2e lon. au 2d et au 3e, dont la 3e e muet: 3e et 4e é fer. au dern.] Notion, est l'idée, la conaissance qu'on a d'une chôse. "Notion claire et distincte, ou faible, confûse, imparfaite. = Notoire, qui est manifeste. Notoirement, manifestement. Notoriété, évidence d'une chôse de fait généralement reconûe. "Le fait est notoire. "Il est notoirement vrai ou faux: il est de toute notoriété. "Cela est de notoriété publique. "Il est de notoriété que nos jeunes gens ne sont que des pendules, où les femmes marquent les heures; celle du jeu, du spectacle, de la promenade, des grands et des petits soupés.
   Rem. Il y a une notoriété de droit et une notoriété de fait. Ordinairement la première est plus certaine que la seconde: mais celle-ci peut quelquefois l'être plus que celle là. En examinant les gradations de ces quatre adjectifs, notoire, public, juridique, constant, on peut trouver qu'ils enchérissent l'un sur l'autre. Une insolvabilité publique, par exemple, est plus notoire: une insolvabilité juridique est plus que notoire, plus que publique. Une insolvabilité constante est plus certaine que celle qui est notoire, que celle qui est publique, que celle qui est juridique, parce que celles-ci peuvent être faussement constatées: tel homme est juridiquement, publiquement, notoirement insolvable, qui a mis ses biens à l'abri de la poursuite de ses créanciers. = On peut douter d'un fait notoire: il est permis de ne pas ajouter foi à une chôse, qui court dans le public: on ne peut ordinairement se refuser à la certitude d'un fait juridique: mais ce qui est véritablement constant tient à la certitude morale. Extr. d'un Mém. de M. Jaubert, Avocat au Parlement de Provence.

Synonymes et Contraires

notion

nom féminin notion
1.  Idée de quelque chose.
2.  Perception qu'on a de.
3.  Connaissance élémentaire.
Traductions

notion

notionbegrip, besefמושג (ז), מושכל (ז), מֻשָּׂג, מֻשְׂכָּלdojem, pojem, ponětí, potuchanoçãoBegriffέννοιαnozione概念koncept개념แนวคิด (nosjɔ̃)
nom féminin
1. connaissance de base avoir des notions de portugais
2. idée Je n'ai pas la notion de l'heure.

notion

[nosjɔ̃]
nfnotion notions
nfpl (= rudiments) → rudiments