noviciat

(Mot repris de noviciats)

noviciat

n.m.
Temps d'épreuve et de préparation imposé à ceux qui veulent se faire religieux.

NOVICIAT

(no-vi-si-a ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
État des novices avant leur profession.
Mais nous n'avons, hélas ! que trop d'expérience, Qu'ayant traîné vingt ans l'habit de pénitence, Souvent ce lâche cœur a moins de pureté Qu'à son noviciat il n'avait apporté [CORN., Imit. I, 11]
Ce premier noviciat par où, selon l'ordre et la sage discipline de l'Église, il faut passer avant que de prendre avec la religion un engagement fixe et immuable [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 383]
Temps de l'épreuve des novices. Un long noviciat.
La demeure des novices.
S'il arrivait en effet que ce jeune homme fût sage, serviable, instruit, et qu'allant en ambassade vous eussiez par hasard besoin de lui, informez-vous-en au noviciat des jésuites ; il a été deux ans novice [VOLT., Lett. d'Argenson, 7 mars 1739]
Fig. Apprentissage quelconque.
Le temps que j'ai employé à votre service n'a pas tant été la saison de ma débauche que le noviciat de la vie régulière que je veux mener [BALZ., liv. VII, lett. 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Novice.

noviciat

NOVICIAT. n. m. L'état des novices avant qu'ils fassent profession; Le temps pendant lequel ils sont dans cet état. Un long, un rude novicial, Les épreuves du noviciat. Il est entré dans son noviciat, Faire, achever son noviciat.

Il désigne aussi la Maison ou la partie d'une maison religieuse que les novices habitent et où ils font leurs exercices pendant leur probation. Il demeure au noviciat. Il est en ce moment au noviciat.

Il signifie au figuré Apprentissage qu'on fait de quelque art, de quelque profession. Il a fait un rude noviciat dans sa première campagne.

Traductions

noviciat

noviziato

noviciat

noviciado

noviciat

Noviziat

noviciat

Noviciado

noviciat

nowicjat

noviciat

Noviciát

noviciat

Noviisi

noviciat

[nɔvisja] nm (RELIGION)noviciate