opportun, une

Recherches associées à opportun, une: inopportun

OPPORTUN, UNE

(o-por-tun, tu-n') adj.
Qui est à propos. Il est opportun que vous partiez.
Fille qui sait son monde a saison opportune [RÉGNIER, Sat. XII]
Si votre bon génie attend l'heure opportune [ROTR., St Gen. II, 8]

REMARQUE

  • Au XVIIIe siècle, opportun vieillissait.
    Instabilité devait-il être plus heureux qu'instable ? et importun plus heureux qu'opportun ? [MARMONTEL, Elém. litt. Œuvr. t. X, p. 433, dans POUGENS]
    Heureusement, il est revenu en plein usage.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il est grandement opportun Que les pommes des Hesperides De facultés ne soient si vuides, Ains qu'elles embaument autour [, Tr. d'alch. 582]
  • XVIe s.
    Les medecins empescherent qu'il n'eust jamais temps opportun de luy pouvoir rien dire [AMYOT, Dion, 8]
    Il esprouva du ciel la faveur opportune [DESPORTES, Roland furieux.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. opportun ; catal. oportù ; espagn. oportuno ; ital. opportuno ; du lat. opportunus, de ob, et portus, port : ce qui est au port.