opulemment

OPULEMMENT

(o-pu-la-man) adv.
Avec opulence.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Opulemment [AMYOT, Démétr. 72]
    Opulentement [ID., Cam. 26]
    Tous et toutes disnerent avecques luy, tant que deux bons plats et opulamment servis se peurent estendre [CARL., III, 13]
    Je dis pompeusement et opulemment l'ignorance, et dis la science maigrement et piteusement [MONT., IV, 221]

ÉTYMOLOGIE

  • Opulent, et le suffixe ment. La forme régulière est opulentement, venant d'un adjectif en entus ; mais en même temps la finale ent, ente, a été prise comme représentant ens, entis, et a formé, avec incorrection, opulemment sur le modèle de puissamment, savamment, etc.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

opulemment

OPULEMMENT. adv. Avec opulence. Vivre opulemment. Il est peu usité.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

opulemment

Opulemment, Opulenter.

Vivre opulemment, Adipali victu opimoque gaudere. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

opulemment


OPULEMMENT, adv. OPULENCE, s. f. OPULENT, ENTE, adj. [Opulaman, lan-ce, lan, lante: 3e lon. excepté au 1er.] Opulence, richesse, abondance de biens. Opulemment, avec opulence. Opulent, Riche. "Vivre opulemment, dans l' opulence. "Il est devenu opulent. "Le comerce rend les villes opulentes. = Bourdaloue a fait opulent substantif: "N'est-ce pas là l'état d'une infinité de Grands et d'opulens, qui semblent, à les voir agir, n'avoir été faits que pour cette vie et y avoir établi leur dernière fin. = * On dit, vivre, mourir dans l'opulence. LA BRUYèRE dit, en l'opulence, qui n'est pas de l'usage actuel.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788