ouvrant, ante

Recherches associées à ouvrant, ante: dormant

OUVRANT, ANTE

(ou-vran, vran-t') adj.
À jour ouvrant, aussitôt que le jour paraît. À portes ouvrantes, à porte ouvrante, à la porte ouvrante, dès que l'on ouvre les portes d'une ville.
Ce matin, à porte ouvrante, Bacher est parti en poste pour Paris [, Correspond. du général Klinglin, I, 288]
Fig. À portes ouvrantes, sans résistance, en parlant de places fortifiées.
Les troupes françaises entrèrent dans toutes les places espagnoles des Pays-Bas à portes ouvrantes [SAINT-SIMON, 86, 19]
Images ouvrantes, voy. IMAGE. À audience ouvrante, dès que l'audience commence.
À une audience ouvrante dès sept heures du matin, l'intendant de mon père et celui de M. de la Rochefoucauld entendirent appeler la cause [SAINT-SIMON, 17, 196]
S. m.Terme d'art du moyen âge. L'ouvrant se dit, dans certains tableaux, de tables qui s'ouvrent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ung petit tableau d'or, en forme de table d'autel, fermant à deux ouvrans, au milieu duquel est, en esmaillure de basse taille, le crucifiement ; en l'ung des ouvrans la descente de Nostre Seigneur de la croix et à l'autre la resurrection, et au dehors sur les dits ouvrans est la flagellation et coronation de mesmes, et à l'autre costé est comment Nostre Seigneur porte sa croix, en ouvrage eslevé [DE LABORDE, Émaux, p. 314]

ÉTYMOLOGIE

  • Ouvrir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    OUVRANT. Ajoutez :
    Synonyme de battant, en parlant d'une porte. Porte cochère à deux ou trois ouvrants. Dans la porte à trois ouvrants, les deux ouvrants latéraux sont ordinairement fixés par des attaches, et on ne fait jouer pour l'usage ordinaire que l'ouvrant du milieu.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877