pétrification

(Mot repris de pétrifications)

pétrification

n.f.
1. Transformation de la substance d'un corps organique en une matière minérale : Un fossile est le résultat d'une pétrification.
2. Action de pétrifier ; objet pétrifié.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PÉTRIFICATION

(pé-tri-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Formation de la substance pierreuse.
C'est dans la mer même que s'est opérée la pétrification des marbres et des pierres [BUFF., 3e époq. nat. Œuv. t. XII, p. 170, dans POUGENS]
Conversion en pierre des substances végétales et animales.
Corps dans lequel la matière organique a été remplacée par une substance minérale, telle que la silice ou le calcaire.
La pétrification des bois, dont on a tant abusé en histoire naturelle, n'est pas, comme on l'a cru, une conversion des fibres ligneuses en pierre, mais un véritable dépôt de la substance terreuse [FOURCROY, Connaiss. chim. t. I, p. CIII, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tu n'as pas dit la cause de la petrification des coquilles [PALISSY, 275]

ÉTYMOLOGIE

  • Pétrifier.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

pétrification

PÉTRIFICATION. n. f. Conversion en matière pierreuse de certaines substances du règne animal ou du règne végétal.

Il désigne aussi la Chose pétrifiée. Il y a de belles pétrifications dans ce musée.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pétrification


PÉTRIFICATION, s. f. PÉTRIFIER, v. act. [Pétrifika-cion, pétrifié; 1re é fermé.] Pétrifier, c'est faire devenir de natûre de pierre. "Il y a des eaux qui pétrifient peu à peu tout ce qu'on y jette. "Bois, ôs pétrifié. Coquilles pétrifiées. = Au figuré, étoner, interdire. "Nous les pétrifiâmes. Ils furent si déroutés, si étourdis, qu'il ne leur resta pas même assez de présence d'esprit pour nous faire la moûe. Mariv. "Allons, après avoir pétrifié le fils, il faut subjuguer le père. Th. d'Éduc. = L'Acad. a oublié de parler de ce sens figuré, qui est fort usité dans le style familier. Le Rich. Port. L'interprète par endurcir, rendre immobile, il n'est pas d'usage dans ce 1er sens; il faut ajouter, à l'aûtre, d'étonement.
   PÉTRIFICATION ne se dit qu' au propre, et bien moins de l'action de pétrifier que des chôses pétrifiées. "Il a de belles pétrifications dans son cabinet.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

pétrification

איבון (ז), התאבנות (נ)

pétrification

petrification