paf

1. paf

[ paf] interj. [ onomat. ]
Exprime le bruit d'un coup, d'une rupture brusque, d'une chute : Et paf ! C'est cassé.

2. paf

adj. (Inv. en genre)
1. Fam. Ivre : Ils sont complètement paf.
2. En Belgique, décontenancé : Elle en est restée complètement paf.

3. paf

[ paf] n.m. inv. [ acronyme de paysage audiovisuel français ]
Ensemble des chaînes de télévision et de radiodiffusion sonore autorisées à émettre sur le territoire français.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013
PAFPaysage Audiovisuel Français
Farlex Acronyms and Abbreviations. © 2012 Farlex, Inc. All Rights Reserved

PAF

(paf)
Interj. indiquant un coup donné. Pif, paf, en veux-tu, en voilà.
Il se dit, adjectivement, de l'homme assez ivre pour tomber à terre et faire paf, et signifie gris, ivre.
Vous avez été joliment paf hier [H. DE BALZAC, Un grand homme de province à Paris, 1839, in-8°, t. I, p. 338]
S. m. Dans un ancien langage populaire, par la métonymie de la cause pour l'effet, ce qui rend paf, vin, liqueur.
Viens d'amitié boire nous trois un coup de paf [VADÉ, (1758), dans Excentricités du langage]
Grès paf, voy. GRÈS.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

paf

PAF. interj. Onomatopée dont on se sert pour exprimer le bruit d'un coup, d'une chute. Paf! Il est tombé par terre.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

paf

adjectif invariable paf
Populaire. Complètement ivre.
enivré, ivre -familier: pompette, saoul, soûl -populaire: blindé, bourré, chargé, cuit, raide, rond.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

paf

paf

paf

PAF

paf

PAF

paf

PAF

paf

PAF

PAF

[paf]
abr nf (=Police de l'air et des frontières) police authority responsible for civil aviation, border control etc
abr nm (=paysage audiovisuel français) French broadcasting scene
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005