palanque

palanque

n.f. [ it. palanca ]
Chacune des planches superposées qui constituent l'un des obstacles du concours hippique.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PALANQUE

(pa-lan-k') s. f.
Pièces de bois ou corps d'arbres plantés verticalement et jointifs, pour mettre, dans les fortifications passagères, à l'abri du feu de l'infanterie ; les joints sont renforcés par d'autres pièces de bois plus faibles ; des créneaux sont ménagés de distance en distance.
Autrefois ce mot s'appliquait aux camps retranchés faits sous les places par les Turcs ; c'est dans ce sens que l'emploient Montecuculli et l'Encyclopédie.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. palenc ; espagn. palenque ; bas-lat. palancatum ; ital. palancato ; du latin palanca, bois arrondi (voy. PALAN).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

palanque

PALANQUE. n. f. T. de Fortification. Palissade formée de troncs d'arbres jointifs et plantés verticalement.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

palanque


PALANQUE, s. f. Espèce de fortification, faite avec des pieux.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788