pandore

(Mot repris de pandores)

pandore

n.m. [ de Pandore, gendarme popularisé par une chanson de Nadaud ]
Fam., vieilli Gendarme : « En voyant ces braves pandores / Être à deux doigts de succomber… » [Hécatombe, G. Brassens].
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PANDORE1

(pan-do-r') s. f.
Terme de mythologie. Femme que Jupiter envoya aux hommes pour les punir de ce que Prométhée leur avait donné le feu ravi au ciel, et à qui chaque dieu fit un don. Boîte de Pandore, boîte qui contenait tous les maux possibles, que Jupiter remit à Pandore et qui fut ouverte par l'imprudence d'Épiméthée ; tous les biens se répandirent et furent perdus ; et il ne resta dans la boîte que l'espérance, dernier soutien des malheureux.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, tout, et, don.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. PANDORE. Ajoutez :
    La 55e planète télescopique, découverte en 1858 par M. Searle.

PANDORE2

(pan-do-r') s. f.
Ancien instrument du genre luth.
Genre de coquilles bivalves.

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. espagn. pandurria ; espagn. mod. bandurria ; portug. bandura ; ital. pandura, pandora ; du lat. pandura, pandurium ;
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

pandore

PANDORE. n. f. Dans la Mythologie, Femme que Jupiter envoya aux hommes pour punir le larcin de Prométhée, et à qui il remit une boîte qui contenait tous les maux. Ce mot prend place ici à cause de l'expression figurée et proverbiale, La boîte de Pandore, Ce qui est la source de beaucoup de maux.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pandore

PANDORE, Nom propre de femme, Pandora. Apres que Promethée eust desrobbé le feu du ciel, Jupiter pour se venger des hommes, donna charge à Vulcan, qu'il fist de terre une statuë de femme la plus belle qu'il pourroit, et qu'il l'animast, luy donnant ame et vie: ce qui fut faict. Apres qu'elle fut animée, par commandement de Jupiter un chacun des Dieux luy donna ce qu'il avoit de plus excellent: comme Venus la beauté, Pallas la sagesse, Mercure l'eloquence, et les autres Dieux de mesmes. Or en ce temps là les hommes vivoient sans peine et sans souci: d'autant que la terre, sans estre labourée, leur produisoit toutes choses necessaires à vivre. Jamais n'estoient malades: jamais n'envieillissoient. Mais Jupiter mit à Pandore (ainsi se nommoit cette femme) un vase en main, dans lequel estoient encloses les maladies, la vieillesse, les soucis, et telles autres malheuretez: puis l'envoya vers un frere de Promethée, qui se nommoit Epimethée, homme de peu de sens: lequel (combien que son frere l'avoit bien adverti de ne recevoir aucun present qui vint de Jupiter) toutesfois se laissa par elle abuser, et la receut. Estant receuë, elle ouvrit son vase, et remplit tout le monde des drogues que j'ay cy dessus nommées. La raison de son nom est telle. Pan en Grec signifie Tout: et Doron est à dire un don ou present. Elle fut donc nommée Pandore, parce que chacun des Dieux luy fit un don ou present.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

pandore

Pandora

pandore

Pandora