panonceau

panonceau

n.m. [ de l'anc. fr. penon, étendard ]
1. Écusson placé à la porte des officiers ministériels : Le panonceau d'un notaire.
2. Petit panneau portant des inscriptions ; enseigne : Lire le panonceau d'un hôtel.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PANONCEAU

(pa-non-sô) s. m.
Écusson d'armoirie, tel qu'on le met sur un poteau, pour marquer la juridiction. Les panonceaux du prince, les panonceaux d'un seigneur. Girouette sur laquelle les armes du seigneur étaient peintes ou découpées à jour.
Écusson à la porte des notaires. Les huissiers, les commissaires-priseurs placent aussi des panonceaux au-dessus de leurs portes.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li bon espiés ne fu pas oubliés ; Grans fu li fers, si est bien acerés ; En lonc estoit uns penonciaus fermés [fixé] [, Raoul de C. 169]
  • XIIIe s.
    Il avoit bien CCC nageurs en sa galie, et à chascun de ses nageurs avoit une targe de ses armes, et à chascune targe avoit un pennoncel de ses armes battu à or [JOINV., 215]
  • XIVe s.
    Le premier penoncel qui là fu mis present, Ce fu le noble duc à qui Bourbon apent [, Guesclin, v. 21237]
  • XVe s.
    Si se tinrent ainsi cette nuit tous armés, chascun dessous sa banniere ou son penonceau [FROISS., I, I, 44]
  • XVIe s.
    Les Albanoys avec demyes lances Bruire faisoient leurs pannonceaulx au vent [J. MAROT, V, 29]
    Les penonceaulx et guydons de l'armée [ID., V, 224]
    Tant faire les criées et proclamations devant la principale porte de l'eglise parrochiale, et mettre affiches et panonceaux contre les portes de la ditte eglise et hostel de ville [, Coust. gén. t. I, p. 42]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pannon ; provenç. penoncel ; ital. pennoncello.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

panonceau

PANONCEAU. n. m. Il s'est dit d'un Écusson d'armoiries mis sur une affiche, pour lui donner plus d'autorité; ou sur un poteau, comme marque de juridiction. Les panonceaux du prince. Les panonceaux d'un seigneur.

Il se dit aujourd'hui des Écussons placés à la porte des officiers ministériels, notaires, huissiers, etc. Il ne s'emploie guère qu'au pluriel.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

panonceau


PANONCEAU, s. m. [Panon-so: 3e lon. au plur. panonceaux.] Écusson d'armoirie, mis sur une afiche ou sur un poteau.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

panonceau

שלט (ז)

panonceau

plaque

panonceau

[panonceaux] (pl) [panɔ̃so] nm [magasin] → sign; [médecin] → plaque
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005