papalin

PAPALIN

(pa-pa-lin) s. m.
Soldat du pape. Monnaie des États du pape. Bossuet dit papalin pour partisan du pape, en faisant parler Luther :
Ces ânes de papalins ne savent pas qu'ils sont des ânes [BOSS., Variat. I]
Adj. Papalin, papaline, qui appartient au pape (avec une idée de dénigrement ; en bonne part, on dit papal).
Pour la dispense du pape, j'en suis bien guéri, aussi bien que de toutes les autres fanfreluches romaines et papalines [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 41]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PAPALIN. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    Et suffira de faire marcher les vostres, quand les papalins seront prests d'entrer au duché de Milan [BASSOMPIERRE, Ambassade en Suisse, t. II, p. 119]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

papalin

PAPALIN, INE. adj. Qui se rapporte au pape. Troupes papalines. Substantivement, Les papalins, Les partisans du pape. Il se dit généralement en mauvaise part.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5