patronné, ée

PATRONNÉ, ÉE1

(pa-tro-né, née) part. passé de patronner 1
À son premier avènement, un an auparavant, il [Louis XVIII] était inconnu de la France ; il se présentait au trône comme un candidat patronné par l'étranger [LAMART., dans le Dict. de DOCHEZ.]

PATRONNÉ, ÉE2

(pa-tro-né, née) part. passé de patronner 2
Les ailes des papillons sont patronnées sur une infinité de formes [BERN. DE ST-PIERRE, Harm. liv. II, Anim.]