peigné

peigné

n.m.
Tissu fabriqué avec des fibres peignées.

peigne

PEIGNE. n. m. Instrument de buis, de corne, d'ivoire, etc., qui est taillé en forme de dents et qui sert à démêler et à arranger les cheveux et la barbe. Peigne d'écaille. Le dos d'un peigne. Peigne à deux côtés. Les petites dents, les grosses dents d'un peigne. Peigne de poche. Nettoyer un peigne.

Il se dit aussi en parlant des Animaux. Des peignes pour les chevaux, pour peigner les crins des chevaux.

Fam., Être sale comme un peigne, se dit d'une Personne extrêmement sale.

Se donner un coup de peigne, Se passer rapidement le peigne dans les cheveux.

Fig. et pop., Donner un coup de peigne à quelqu'un, Le maltraiter.

PEIGNE se dit aussi d'une Sorte de peigne courbe à longues dents, dont les femmes se servent pour retenir leurs cheveux ou seulement pour orner leur coiffure. Elle avait un peigne d'écaille, un peigne d'or dans les cheveux. Son peigne tomba. Un peigne de diamants, de corail, Orné de diamants, de corail.

Il se dit encore d'un Instrument de fer dont se servent les cardeurs et les tisserands pour apprêter la laine, le chanvre, le lin, etc. Peigne de cardeur, de tisserand.

PEIGNE, en termes d'Histoire naturelle, désigne un Genre de mollusques acéphale à coquille bivalve, dont certaines espèces, comme la coquille Saint-Jacques, sont comestibles.

peigne

Un Peigne, Pecten.

Tondre soubs le peigne, Per pectinem tondere.

peigne


PEIGNE, s. f. PEIGNER, v. act. PEIGNIER, PEIGNOIR, s. m. PEIGNûRES, s. f. pl. [Pèg-ne, pég-né, nié, noar, nûre: 1re è moy. au 1er, é fer. aux aûtres: mouillez le g: 2e e muet au 1er, é fer. au 2d et au 3e, lon. au dern.] Peigne est un instrument de buis, de corne, d'ivoire, etc. tâillé en forme de dents, et qui sert à déméler les cheveux et à décrasser la tête. = Il se dit aussi d'un instrument dont on se sert pour aprêter la laine, le chanvre, le lin. = Peigner, déméler les cheveux, ou aprêter le lin avec un peigne. "Peigner les cheveux, une perruque; se peigner. = Peigner du lin, du chanvre, etc. = Peignier, Ouvrier qui fait, ou Marchand qui vend des peignes. = Peignoir, linge fait en forme de manteau ou de casaque, qu'on met sur ses épaules quand on se peigne. = Peignûres, cheveux qui tombent de la tête, en se peignant.
   Rem. 1°. En certaines Provinces, on fait peigne fém. On dit; une peigne, la peigne, au lieu de un peigne, le peigne, qu'on doit dire. = Peigné se dit au figuré. = Ouvrage bien peigné, poli, travaillé avec soin, exact et châtié. = Un lieu, un jardin bien peigné, ajusté, soigné.

Traductions

peigné

[peɲe] adj
laine peignée (= matière) → combed wool (= étoffe) → worsted