pelletat

PELLETAT

(pè-le-ta) s. m.
Nom donné aux hommes expédiés comme manœuvres à Saint-Pierre, à Terre-Neuve, et employés seulement au déchargement de la morue salée.
Il [M. Clapier] a parlé de 538 bâtiments de pêche de Terre-Neuve et d'Irlande ; c'est vrai, mais il a compris dans ce chiffre les chaloupes de pelletats [, Journ. offic. 29 janv. 1872, p. 865, 1re col.]
Ce bâtiment [un terre-neuvier], sur lequel plusieurs autres navires de la baie [de Saint-Brieuc], allant à Marseille, avaient versé leurs pelletats, avait à bord 72 hommes, y compris l'équipage [, Avranchin du 27 nov. 1875]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot formé de pelleter, remuer à la pelle.