penture

(Mot repris de pentures)

penture

n.f. [ de pente ]
Bande métallique, garniture de fer qui soutient sur ses gonds une porte, un volet.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PENTURE

(pan-tu-r') s. f.
Terme de serrurerie. Morceau de fer plat, replié en rond par un bout, et creusé de manière à recevoir le mamelon d'un gond ; on l'attache sur une porte ou sur un contrevent, avec clous rivés, pour les soutenir et les faire mouvoir sur leurs gonds, soit quand on veut les ouvrir, soit quand on les ferme. Penture flamande, penture faite de deux barres de fer soudées l'une contre l'autre, et repliées en rond pour faire passer le gond. Penture à talon, penture dont le bout est coudé d'équerre, formant une espèce de crampon.
S. f. pl. Terme de marine. Gonds ou ferrures du gouvernail ou d'un mantelet de sabord.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pentura flamenga [DU CANGE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

penture

PENTURE. n. f. Bande de fer clouée transversalement sur une porte, sur une fenêtre, pour la soutenir sur le gond. Il y a de fortes pentures à cette porte.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pentûre


PENTûRE, s. f. [Pantûre: 1re et 2e lon. 3e e muet.] Bande de fer, qui sert à soutenir les portes ou les fenêtres.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

penture

porda hokingo