perlé, ée

Recherches associées à perlé, ée: effleure, grève perlée, perle de culture

PERLÉ, ÉE

(per-lé, lée) adj.
Orné de perles. En termes de blason, croix perlée, couronne perlée. Terme de diplomatique. Lettres perlées, lettres dont les parties sont formées de perles ou de petits cercles, rangés les uns à la suite des autres.
Terme d'histoire naturelle. Qui a l'éclat ou la couleur de la perle. Qui est parsemé de petites taches blanches ou de granulations arrondies.
Orge perlé, grains d'orge entièrement dépouillés de leur tégument.
Sucre perlé, ou cuit à perlé, sucre auquel on a donné un second degré de cuisson. Sirop perlé, sirop que la cuisson a rendu assez épais pour retomber en perles de l'écumoir. Bouillon perlé, bouillon blanchi d'un lait d'amandes broyées avec de bon jus de mouton, qu'on a mis sur le potage.
Il ne manquerait pas.... de vous parler.... d'une soupe à bouillon perlé, soutenue d'un jeune et gros dindon [MOL., Bourg. gent. IV, 1]
Fig. Se dit des petits ouvrages de main, faits avec un goût, un soin extrême. Familièrement, c'est perlé, c'est très bien.
Terme de musique. Cadence perlée, trille brillamment exécuté. On dit dans le même sens : c'est perlé, en parlant d'un passage très rapide exécuté dans la perfection.
S. m. Perlé-roux, petit agaric.

REMARQUE

  • L'Académie a perlé adjectif, mais n'a pas le verbe perler.