perrin dandin

PERRIN DANDIN

(pè-rin-dan-din) s. m.
Nom propre par lequel on désignait jadis le juge ignare ou le juge avide.
Perrin Dandin arrive : ils le prennent pour juge ; Perrin fort gravement ouvre l'huître et la gruge [LA FONT., Fabl. IX, 9]
Nom du juge dans les Plaideurs de Racine. Chénier a, par moquerie, appliqué ce nom au critique qui juge les ouvrages, et spécialement à Laharpe.
Il vous en adviendra quelque mésaventure, ô grand Perrin Dandin de la littérature [M. J. CHÉNIER, Les nouv. saints, Satire.]

ÉTYMOLOGIE

  • Noms diminutifs de Pierre André.