pétard

(Mot repris de petard)

pétard

n.m. [ de 1. pet ]
1. Petite pièce d'artifice qui détone avec un bruit sec et fort : Lors de la fête nationale, ils ont fait claquer des pétards.
2. Fam. Cigarette de marijuana ou de haschisch.
3. Fam. Pistolet.
4. Fam. Derrière ; postérieur, fessier.
5. Fam. Bruit, tapage ; scandale : Cette histoire risque de faire du pétard.
Être en pétard,
Fam. en colère.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PÉTARD

(pé-tar ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : des pé-tar enflammés ; cependant quelques-uns la lient : des pétar-z enflammés) s. m.
Terme d'artillerie. Boîte en bois ou en métal, remplie de poudre, employée pour faire sauter les portes, les barrières, etc. Fig.
Mairan disait que cet ouvrage était un pétard que j'avais mis sous la porte de l'Académie pour la faire sauter si on me la fermait [MARMONTEL, Mém. VII]
Terme d'artificier. Pièce d'artifice composée d'un cylindre en carton rempli de poudre tassée. Les pétards qu'on vend aux enfants sont faits de papiers mis bout à bout et collés avec de la poudre fulminante, qui s'enflamme au frottement quand on les tire en sens inverse.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Voici les premieres nouvelles de ces petars (1580), qui ont tant fait parler d'eux, et qui n'avoient encores esté essaiez sinon en un meschant chasteau de Rouargue, qui n'a pu nous donner son nom [D'AUB., Hist. II, 349]

ÉTYMOLOGIE

  • Péter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

pétard

PÉTARD. n. m. Petit fourneau chargé d'explosif, qu'on fait éclater pour briser une porte, ébranler une muraille, faire une excavation dans un terrain très dur. Charger un pétard. Faire partir un pétard.

Il se dit spécialement, en termes de Chemins de fer, d'une Petite boîte détonante que l'on place sur un rail comme signal et qui, écrasée par une locomotive, attire par le bruit de la détonation l'attention du mécanicien. Poser des pétards sur la voie.

Il se dit aussi d'une Pièce d'artifice faite avec de la poudre et du papier roulé et serré. Un pétard lui éclata dans la main.

Fig. et fam., Un pétard, Une nouvelle à sensation lancée à dessein de faire scandale. Lancer un pétard.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

petard


PETARD, s. m. PETARDER, v. act. PETARDIER, s. m. [1re e muet, 3e é fer. le d final ne se prononce point au 1er. Le Dict. d'Ortogr. et le Rich. Port. écrivent Pétard, etc. avec l'accent aigu: l'Acad. ne met point d'accent. Si on a égard à l'étymologie, il n'en faut point, ces mots venant de peter.] Petard est une machine de fer ou de fonte, qui, étant chargée de poûdre et couverte avec un madrier, sert à enfoncer les portes d'une Ville qu'on veut surprendre. "Atacher le petard à une porte. = C'est aussi une sorte de feu d'artifice, fait avec de la poudre à canon, enfermée dans du papier ou du parchemin, mis en plusieurs doubles, et extrêmement batu et serré. = Petarder, faire jouer un petard contre. "Petarder une porte, une ville. = Petardier, celui qui fait les petards, ou qui les aplique.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

pétard

nom masculin pétard
Familier. Grand bruit.
charivari, esclandre, scandale, tapage, tintamarre -familier: boucan, chahut, raffut, tintouin -populaire: ramdam.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

pétard

firecracker, banger, cracker, fire-cracker, squibחזיז (ז), קפצון (ז), קַפְּצוֹןrotje, blaffer [revolver], herrie, joint, kabaal, kont, stickie, proppenschieter, voetzoekerkineserBöller, Knallbonbonpetardopaukkukaramellibombon, praskatipetasan爆竹kinaputtpetardapetarda鞭炮μπάφοςpetardopetardo (petaʀ)
nom masculin
explosif qui fait un bruit sec et fort
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

pétard

[petaʀ] nm
(= feu d'artifice) → banger (Grande-Bretagne), firecracker
[cotillon] → cracker
(CHEMINS DE FER)detonator
(= arme de poing) → shooter >, piece >
(cigarette de drogue)joint
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005