phalange

phalange

n.f. [ du gr. phalagx, gros bâton ]
1. Chacun des segments articulés qui composent les doigts et les orteils ; le premier de ces segments à partir de la base du doigt (par opp. à phalangine et à phalangette).
2. Formation de combat de l'armée grecque antique.
3. Groupement paramilitaire, d'inspiration fasciste.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

phalange

(falɑ̃ʒ)
nom féminin
anatomie partie d'un doigt ou d'un orteil la première phalange
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

PHALANGE1

(fa-lan-j') s. f.
Nom que les Grecs donnaient à leur infanterie.
Plus particulièrement, phalange macédonienne, bataillon formé de huit mille hommes armés de piques et de boucliers, qui se composait de seize files en profondeur ; les cinq premières files croisaient leurs piques, et les onze dernières appuyaient les leurs sur les épaules des hommes placés devant eux.
La phalange macédonienne, qui n'était qu'un gros bataillon carré, fort épais de toutes parts, ne pouvait se mouvoir que tout d'une pièce [BOSSUET, Hist. III, 6]
Les Macédoniens, si jaloux de conserver l'ancien ordre de leur milice, formée par Philippe et par Alexandre, croyaient leur phalange invincible [ID., ib.]
Il [Polybe] fait voir les avantages et les inconvénients de la phalange et de la légion [MONTESQ., Rom. 5]
Par extension, dans le style élevé, toute espèce de troupes.
Ces vieilles phalanges Qui virent tant de mers et de terres étranges [MAIRET, Sophon. III, 1]
Toute espèce de multitude considérée comme organisée militairement.
Et ce trésor à part créé [l'âme] Suivrait parmi les airs les célestes phalanges [LA FONT., Fabl. X, 1]
L'on voit avec effroi arriver ces nuages épais, ces phalanges ailées d'insectes affamés qui semblent menacer le globe entier [BUFF., Lièvre.]
Se dit, dans le système de Fourier, de la commune sociétaire, composée de familles associées pour les travaux de ménage. de culture, d'industrie, d'art, de science, etc.
Fourier nous dit.... Peuple.... Travaille, groupé par phalange, Dans un cercle d'attractions [BÉRANG., Fous.]
Terme d'anatomie. Les petits os longs qui concourent à former les doigts et les orteils ; on en compte quatorze à chaque main, et autant à chaque pied, en tout cinquante-six.
La coutume de se couper les deux phalanges du petit doigt est aussi répandue chez ces peuples qu'aux îles des Cocos et des Traîtres, et cette marque de douleur pour la perte d'un parent ou d'un ami est presque inconnue aux îles des Navigateurs [LA PÉROUSE, Voy. t. III, p. 214, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les Machedoniens, les Grecs et les Dardeniens orent, en leu de legions, eschelles [bataillons] que il appeloient phalenges [J. DE MEUNG, Végèce, II, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, phalange, ordre de bataille, articulations aux mains et aux pieds, proprement morceau de bois servant à différents usages, d'où os, rang, troupe militaire.

PHALANGE2

(fa-lan-j') s. f.
Terme de zoologie. Synonyme de faucheur 2, araignée.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    En la Pouille il y a une espece d'araignée que ceux du pays nomment tarentule, P. Rhodien la nomme phalange [PARÉ, Introd. 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. phalangium, du grec, sorte d'araignée, du grec, bâton à cause de la longueur de ses pattes.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

phalange

PHALANGE. n. f. T. d'Antiquité. Corps de piquiers pesamment armés qui combattaient sur quatre, huit, douze, seize rangs de profondeur et plus. Phalange simple, double, triple, quadruple. Le front de la phalange. Le corps de la phalange. La phalange octuple, dont il y eut un exemple à la bataille de Magnésie, avait trente-deux hommes de profondeur. Phalange macédonienne.

Il se dit poétiquement, et par extension, d'un Corps de troupes. Ce héros guidait nos phalanges.

Poétiquement, Les Phalanges célestes, Les Anges.

PHALANGE, en termes d'Anatomie, se dit des Os qui composent les doigts de la main et du pied. Le pouce a deux phalanges, et les autres doigts en ont trois.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

phalange


PHALANGE, s. f. [Falange: 2e lon.] C'était chez les anciens un corps de piquiers, qui combataient sur quatre, huit, douze et même seize de hauteur. — On apelait phalangistes les soldats de la phalange. = Aujourd'hui on n'emploie phalange qu'en poésie pour signifier un bataillon d'Infanterie.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

phalange

nom féminin phalange
Littéraire. Groupe de personnes.
bande, clan, faction, légion, organisation -familier: clique, cohorte -littéraire: camarilla, ligue.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

phalange

Phalanx

phalange

фаланга

phalange

phalanx, phalange

phalange

falange

phalange

falangi

phalange

פלנקס

phalange

ファランクス

phalange

falanga

phalange

falange

phalange

falange

phalange

方陣

phalange

phalanx

phalange

phalanx

phalange

[falɑ̃ʒ] nf
(ANATOMIE)phalanx
(MILITAIRE) (fig)phalanx
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005