phosphore

Recherches associées à phosphore: soufre

phosphore

n.m. [ du gr. phôs, lumière ]
Élément chimique, dont les deux formes les plus répandues sont le phosphore blanc, très inflammable et hautement toxique, et le phosphore rouge, non toxique.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

phosphore

(fɔsfɔʀ)
nom masculin
chimie élément chimique qui brille dans le noir un aliment riche en phosphore
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

PHOSPHORE

(fo-sfo-r') s. m.
Corps simple, non métallique, combustible, brûlant avec flamme au contact de l'air, lumineux dans l'obscurité ; il fut trouvé d'abord dans l'urine ; on l'extrait aujourd'hui des os.
C'est un alchimiste de Hambourg, nommé Brandt, qui, en cherchant la pierre philosophale qu'il ne trouva pas, fit par hasard, en 1669, la découverte du phosphore qu'il ne cherchait point [FOURCROY, Connaiss. chim. t. I, p. 185, dans POUGENS]
Phosphore rouge ou amorphe, préparation qui s'obtient en soumettant pendant plusieurs jours le phosphore ordinaire à une température élevée, c'est-à-dire voisine de son point d'ébullition ; en cet état, le phosphore n'est plus vénéneux.
Nom de divers corps brillants dans l'obscurité.
Les phosphores faisaient alors du bruit ; Christian Adolphe Balduinus et Kunkel, chimiste de l'électeur de Saxe, en avaient trouvé un différent et nouveau chacun de leur côté [FONTEN., Homberg.]
Phosphore de Kunkel s'est dit longtemps du phosphore, parce qu'un chimiste nommé Kunkel parvint à extraire cette substance de l'urine en 1674. Phosphore de Baudoin, azotate de chaux calciné. Phosphore de Homberg, chlorure de calcium fondu au feu. Phosphore de Bologne, galette de poudre de sulfate de baryte. Par extension.
Et dans l'ombre des bois ces phosphores vivants [les insectes brillants] Brillent sur les rameaux balancés par les vents [ST-LAMB., Sais. II]
Fig.
L'un veut qu'on l'aime et l'autre qu'on l'admire ; L'un se fait craindre et l'autre nous attire ; L'un est le phosphore brillant Qui luit sans échauffer.... [DELILLE, Convers. II]
Fig. Lueur.
Alors tout s'éteignit, flammes, rires, phosphore, Tout, et le lendemain on trouva dès l'aurore Les deux gens d'armes morts sur la statue assis [V. HUGO, Ball. VIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. phosphorus, du grec, l'étoile du matin, du grec, lumière (voy. PHOTO...), et, qui porte.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

phosphore

PHOSPHORE. n. m. T. de Chimie. Corps simple très inflammable, lumineux dans l'obscurité, qu'on extrait des os de tous les animaux. Le phosphore jaune est vénéneux. Le phosphore se conserve sous l'eau. Le phosphore s'altère dans l'air; il y répand des vapeurs acides et s'y consume.

phosphoré

PHOSPHORÉ, ÉE. adj. T. de Chimie. Qui contient du phosphore.

Pâte phosphorée, Produit employé pour la destruction des animaux nuisibles.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

phosphôre


PHOSPHôRE, s. m. [Fosfôre; 2e long. 3e e muet.] Substance qui a la propriété de luire comme du feu. Il y a des phosphôres naturels; il y en a d'artificiels. "Le ver luisant est un phosphôre naturel.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

phosphore

Phosphor

phosphore

phosphorus

phosphore

fosfor

phosphore

זרחן (ז)

phosphore

фосфор

phosphore

fòsfor

phosphore

fosfor

phosphore

phosphor

phosphore

fosforo

phosphore

fósforo

phosphore

fosfor

phosphore

fosfori

phosphore

foszfor

phosphore

fosforo

phosphore

fosforas

phosphore

fosfors

phosphore

fosfor

phosphore

fósforo

phosphore

fosfor

phosphore

fosfor

phosphore

fosfor

phosphore

fosfor

phosphore

fosfor

phosphore

fosfor

phosphore

phosphore

phosphore

ฟอสฟอรัส

phosphore

[fɔsfɔʀ] nmphosphorus
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005