pindarique

(Mot repris de pindariques)

PINDARIQUE

(pin-da-ri-k') adj.
Qui imite Pindare.
Le chant fini, le pindarique oison, Se rengorgeant, rentre dans la maison [J. B. ROUSS., Épît. I, 1]
Embrasé du feu lyrique, J'osai, jusque dans les cieux, Suivre l'aigle audacieux En son essor pindarique [MILLEV., Élég. liv. I]

ÉTYMOLOGIE

  • Pindare, célèbre poëte lyrique de la Grèce.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

pindarique

PINDARIQUE. adj. des deux genres. Qui est dans la manière de Pindare. Ode pindarique. Style pyndarique.

Un poète pindarique, Un poète qui écrit à la matière de Pindare.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pindarique


PINDARIQUE, adj. PINDARISER, v. n. PINDARISEUR, s. m. [Pein-darike, rizé, ri-zeur: 1re lon. 4e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Pindarique, qui est dans le goût de Pindare, Poète grec. Ode pindarique. = Pindariser, afecter, sous prétexte d'imiter Pindâre, un style enflé, des termes recherchés, des tournûres bizârres. "Cet homme ne parle pas naturellement, il veut toujours pindariser.
   Pardon, Messieurs, j'imite trop Pindâre.       Rouss.
Pindariseur, qui pindarise: "Un sot pindariseur. = Danet écrit pindarizer: ce n'est pas l'usage. = Quelques précieuses disent pindaliser: c'est une faûte grossière. DICT. D'ORT.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions