pipeau

pipeau

n.m. [ dimin. de pipe ]
1. Petite flûte à bec à six trous : Jouer du pipeau.
2. Dans le domaine de la chasse, autre nom de l'appeau.
C'est du pipeau,
Fam. ce n'est pas sérieux ; c'est inefficace : Toute cette histoire, c'est du pipeau c'est du vent
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

pipeau

(pipo)
nom masculin pluriel pipeaux
petite flûte à six trous jouer du pipeau
ce n'est pas sérieux, ce sont des histoires Elle pense que l'astrologie c'est du pipeau.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

PIPEAU

(pi-pô) s. m.
Chalumeau, flûte champêtre.
On dirait que Ronsard sur ses pipeaux rustiques Vient encor fredonner ses idylles gothiques [BOILEAU, Art p. II]
Tous les pâtres vêtus de peaux Redescendent vers l'avenue ; Le son des alpestres pipeaux, Et les clochettes des troupeaux Disent que la nuit est venue [P. LEBRUN, Poés. t. II, 34]
Petit chalumeau qui sert à contrefaire le cri des oiseaux, et qui est ordinairement fait d'un bâton fendu à un de ses bouts et muni d'une feuille de laurier ou d'autre plante.
Au plur. Petites branches enduites de glu, pour prendre les oiseaux. Fig. et familièrement. Artifices par lesquels on cherche à tromper les autres. J'ai évité ses pipeaux.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Son ventre [d'une musette] est peau de cerf, ses anches sont de coudre, Son bourdon est de buis, son pipeau de prunier [RONS., 746]

ÉTYMOLOGIE

  • Pipe. La série des sens est : tuyau d'une musette, puis flûte champêtre, puis petit bâton fendu de manière à imiter le cri des oiseaux, et enfin petites branches enduites de glu.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

pipeau

PIPEAU. n. m. Flûte champêtre, chalumeau. Danser au son du pipeau, des pipeaux. Il ne s'emploie guère qu'en poésie.

En termes de Chasse, il désigne un Petit Instrument servant à contrefaire le cri de différents oiseaux, pour les appeler et pour les prendre.

Il se dit aussi des Petites branches ou brins de paille qu'on enduit de glu pour prendre les oiseaux. Disposer des pipeaux.

Il se dit, figurément et familièrement, des Petits artifices par lesquels une personne rusée cherche à tromper. J'ai évité ses pipeaux. Il est vieux.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pipeau


PIPEAU, s. m. [Pipo: 2e dout. au sing. lon. au plur. pipeaux.] Chalumeau, flûte champêtre. Il ne s'emploie que dans les poésies pastorales.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

pipeau

pipe, whistle

pipeau

zufolo

pipeau

[pipeaux] (pl) [pipo] nm → (reed-)pipe
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005