pliqué, ée

PLIQUÉ, ÉE

(pli-ké, kée) part. passé de pliquer
Affecté de la plique.
Les chevaux de la Pologne, d'ailleurs fort petits, ont les crinières si longues qu'il est rare qu'on ne les trouve pliquées [LARREY, Instit. Mém. sc. phys. et math. Sav. étr. t. II, p. 212]