podagre

podagre

adj. et n.
Vx Qui souffre de la goutte ; goutteux, rhumatisant.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PODAGRE

(po-da-gr')
S. f.Terme de médecine. Goutte qui attaque les pieds.
Adj. Qui a la goutte aux pieds.
Podagre, impotent, usé de plaisirs et de jouissances [J. J. ROUSS., Conf. VIII]
Substantivement.
Nous aperçûmes le vieux podagre, enfoncé dans un fauteuil, un oreiller sous la tête, des coussins sous les bras, et les jambes appuyées sur un gros carreau plein de duvet [LE SAGE, Gil Bl. II, 1]
S. m. Le ptérocère scorpion, coquille.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'ay souventesfois ouvert les veines et arteres du mesme lieu, comme à la chiragre et podagre les veines du pied ou de la main [PARÉ, XV, 66]
    Le pauvre podagre ne peut cheminer.... [ID., XXI, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. podagra, du grec, pied, et, prise.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PODAGRE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Li reis Asa en sa vieillesce enmaladid, e de poagre forment fud anguissez [, Rois, p. 304]
  • XIVe s.
    Les yex ai troublez malement, Les braz et les mains ensement Ay de pouacre vilz et ors [, Théâtre franç. au moyen âge, Paris, 1839, p. 251]
    Cyragra, poacre [ESCALLIER, Vocabulaire latin-français 325]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

podagre

PODAGRE. adj. des deux genres. Qui a la goutte aux pieds.

Il se dit, par extension, d'une Personne goutteuse, en quelque partie du corps qu'elle ait la goutte. Le pauvre homme est tout podagre. Substantivement, Un pauvre podagre.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

podagre

La Podagre, Podagra.

Homme Podagre, ou Podagreux, Podagrosus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

podagre


PODAGRE, adj. Il se dit de celui qui a la goutte aux piés; et c'est ce que signifie les deux mots grecs dont il est composé. = Plusieurs le font subst. masc. en parlant du gouteux, c'est un podagre; et subst. fém. en parlant de la goutte aux piés: "Il a la podagre. L'Acad. ne le marque qu'adjectif. "Le pauvre homme est tout podagre. = Il parait qu'il n'y a que les Médecins qui le disent sérieusement: les aûtres ne le disent qu'en plaisantant. L'Acad. l'admet pour le style fam.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions