poirier

(Mot repris de poiriers)

poirier

n.m.
1. Arbre cultivé pour ses fruits, les poires.
2. Bois de cet arbre, rouge et dur, utilisé en ébénisterie : Une armoire en poirier.
Faire le poirier,
se tenir en équilibre à la verticale, le sommet de la tête et les mains appuyés sur le sol.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

poirier

(pwaʀje)
nom masculin
1. arbre sur lequel poussent des poires On a deux pommiers, un cerisier et trois poiriers dans le verger.
2. bois fait à partir de cet arbre une commode en poirier
3. se tenir sur les bras les jambes en l'air Ma fille a appris à faire le poirier à l'école.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

POIRIER

(poi-rié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des poi-rié-z en fleur) s. m.
Arbre de la famille des rosacées, qui porte des poires, pirus communis, L. Je l'ai vu poirier, se dit d'un parvenu que l'on a connu dans une situation fort obscure, comme certain paysan le disait des saints de bois de sa paroisse. Ordre du Poirier, ou de Saint-Julien du Poirier, nom d'un ordre espagnol de chevalerie institué en 1167, par Gomez Fernand, roi de Léon, et qui a porté depuis le nom d'Alcantara. Poirier du Japon, cydonia japonica, Pers.
Poirier des oiseleurs, le sorbier des oiseaux.
Poirier avocat, le laurier avocatier.
Poirier les Indes, le goyavier.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Fin cuer de chaisne sanz aube, de perier, d'alier et d'erable [, Liv. des mét. 103]
  • XVIe s.
    Sur lui-mesme s'ente le poirier, sur le pommier aussi [O. DE SERRES, 688]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, poisier, pouèsier ; wallon, peri ; du bas-lat. pirarius, qui vient de pirus, poirier, pirum, poire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • POIRIER. - HIST. XIIIe s. Ajoutez :
    À tant s'en retorna moult tos, à son manoir vint les galos ; Un prier ot grant, fu ramés, Qui de son avie [lisez aive, aïeul] fu remés ; D'une quignie le coperent, Et puis arriere s'en tornerent [PH. MOUSKES, Chronique, V. 17019]
    (Prier est encore aujourd'hui une forme normande de poirier.)
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

poirier

POIRIER. n. m. Arbre qui porte des poires. Poirier de bon-chrétien. Poirier sauvage, cultivé, greffé, etc.

Il se dit, par extension, du Bois du poirier. Le poirier est jaune ou rougeâtre et s'emploie souvent noirci et poli. Une table en poirier.

Poirier des Indes. Voyez GOYAVIER.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

poirier

Un poirier, Pyrus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

poirier


POIRIER, s. m. [Poa-rié: 2eé fer.] Arbre qui porte des poires. En st. prov. je l'ai vu poirier, se dit d'un homme qui a fait fortune, et qu'on a vu paûvre. — Ce qui a doné lieu à cette expression, c'est le mot d'un Paysan, qui ne voulait pas saluer la figûre d'un Saint de son Village, parce qu'elle avait été faite d'un poirier de son jardin. "Je l'ai vu poirier, disait-il.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

poirier

Birnbaum, Birne

poirier

pear‐tree, pear tree, pear

poirier

pereboom

poirier

pirujo

poirier

peral

poirier

pero

poirier

pirus

poirier

grusza

poirier

pereira

poirier

груша

poirier

[pwaʀje] nm
(BOTANIQUE)pear tree
(GYMNASTIQUE) faire le poirier → to do a headstand
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005