polissure

(Mot repris de polissures)

POLISSURE

(po-li-su-r') s. f.
Résultat de l'action de polir.
L'arme est d'une polissure admirable [LA BRUY., III]
Fig.
[Nous achetons] d'un précepteur la connaissance des bonnes lettres et la polissure de notre esprit [MALH., Traité des bienfaits de Sénèque, VI, 15]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ceste polissure, et ceste grace et ceste gentillesse d'ornemens de peinture et de sculpture n'y estoit point encore entrée [à Rome] [AMYOT, Marcel. 33]
    La cornée, en sa partie anterieure circonscrite de l'iris, est lucide et transparante, et par derriere est obscure, à raison de la diverse polissure d'icelle [PARÉ, IV, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Polir.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

polissure

POLISSURE. n. f. Action de polir quelque chose ou Résultat de cette action.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

polissure

Polissure, Politura.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

polissûre


POLISSûRE: Voy. POLITESSE, après POLIMENT.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788