portor

(Mot repris de portors)
Recherches associées à portors: porters

PORTOR

(por-tor) s. m.
Sorte de marbre à veines jaunes sur fond noir.
La Provence donne un beau portor (ainsi nommé, parce qu'il semble porter de l'or) ; il est d'un jaune et d'un noir très vifs [, Dict. des arts et mét. Marbrier]
Le marbre portor, dont le fond est d'un beau noir avec des taches et des veines d'un jaune doré, est exploité au pied des Apennins, au sud-est de Gênes et près de Porto-Venere [A. BRONGNIART, Traité de min. t. I, p. 196, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Porter, or.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

portor

PORTOR. n. m. Sorte de marbre noir, marqué de grandes veines jaunes qui ont l'aspect de l'or. Une table, une cheminée de portor.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5