poulier

Recherches associées à poulier: poulailler

POULIER

(pou-li-é) v. a.
Élever un fardeau avec une poulie.
Fig. Aider à l'élévation de quelqu'un.
Sa chute [de Mme de Soubise] de biens et le médiocre état où elle se trouvait réduite en Bretagne ne permettaient pas à la nouvelle princesse de songer à la poulier au rang que ses beaux yeux avaient conquis [SAINT-SIMON, 166, 218]
Ses amis [d'Huxelles] le poulièrent à Marly [ID., 259, 224]

ÉTYMOLOGIE

  • Poulie 1.

POULIER2

(pou-li-é) v. a.
Ancien terme technique. Étendre une étoffe pour la faire sécher.
Sur l'avis qui nous avait été donné par lesdits jurés, qu'elles [les serges] avaient été pouliées, aramées [tendues sur la rame, sur un chassis], élargies et alongées [, Jug. du maire, etc. de Saint-Maixent, du 17 sept. 1670]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. franç. poulier, même sens ; poulie, lieu où l'on étend les étoffes.

POULIER3

(pou-liè) s. m.
Amas de galet roulé par la mer, le long des côtes crayeuses de la Manche.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

poulier

Poulier. v. act. Elever un fardeau par le moyen d'une poulie. Poulier du foin. il falut poulier les chevaux pour les embarquer.

Dictionnaire de L'Académie française 1st Edition © 1694