poupe

Recherches associées à poupe: poupee, proue

poupe

n.f. [ lat. puppis ]
Arrière d'un navire (par opp. à proue).
Avoir le vent en poupe,
en parlant d'une personne, être dans une période favorable pour réussir.

poupe

(pup)
nom féminin
arrière d'un bateau la poupe et la proue
figuré être dans une période favorable une entreprise qui a le vent en poupe

POUPE1

(pou-p') s. f.
L'arrière d'un vaisseau. Chambre de poupe.
Voyez de vos vaisseaux les poupes couronnées [RAC., Iphig. I, 5]
Avoir le vent en poupe, avoir le vent soufflant de l'arrière (les marins ne se servent pas de cette expression ; ils disent : avoir vent arrière).
Sa flotte, qu'à l'envi favorisait Neptune, Avait le vent en poupe ainsi que sa fortune [CORN., Pomp. III, 1]
Fig. Avoir le vent en poupe, être en faveur. Naviguer beaupré sur poupe, se tenir très près de son matelot d'avant.
Ancien terme d'anatomie. Os de la poupe, l'os du front, l'os coronal.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Nous estions là bonne troupe, Qui, ayans le vent en poupe, Tous l'un à l'autre buvions [BASSELIN, XXIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. popa ; ital. poppa ; du lat. puppis.

POUPE2

(pou-p') s. f.
Terme de chasse. Se dit des mamelles des femelles, et particulièrement de l'ours et des animaux féroces.
Terme de géologie. Se dit d'une haute montagne calcaire, en forme de mamelle ou de dôme.
Amas de vieux cuivres, dont on forme une boule propre à remplir un creuset.

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. fr. poupe, mamelle ; prov. popa ; ital. poppa. Diez incline à penser que ce mot vient du latin pupa, jeune fille, le sens de mamelle s'étant développé de celui de jeune fille.

poupe

POUPE. n. f. L'arrière d'un navire. Poupe carrée. Poupe sculptée. De la proue à la poupe. Avoir le vent cri poupe.

Avoir le vent en poupe se dit aussi figurément et signifie Être secondé, favorisé par les circonstances.

poupe

Poupe, f. C'est la tette ou mammelle, soit d'une femme comme la nomment en aucunes contrées de France, soit de bestes mordans comme la nomment les veneurs, disans les poupes d'une ourse, et semblables. Le mot vient du preterit Grec pépoka tout ainsi que pot, et est dit Poupe, par ce que le faon tette et boit le laict par là, ou bien est fait par onomatopoee du son que l'enfançon fait de ses levres en suçant à force le laict de la mammelle.

poupe

Une maladie prenant dedans le nez, qu'on appelle, Poupe, Polypus.

Qui a telle maladie dedans le nez, Polyposus.

poupe


POUPE, s. f. [2e e muet.] L' arrière d'un vaisseau. "Aller de poupe à proûe. Avoir le vent en poupe, se dit au propre et au fig. st. fam. Dans ce dernier emploi, c'est, être en faveur, en prospérité; réussir, être protégé.

Traductions

poupe

stern, poop

poupe

אחור (ז), אחרה (נ)

poupe

pobo, poŭpo

poupe

popa

poupe

hekk

poupe

poppa

poupe

[pup] nfstern
en poupe → astern