prédestination

(Mot repris de prédestinations)

prédestination

n.f.
Litt. Détermination immuable des événements futurs destin, sort
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PRÉDESTINATION

(pré-dè-sti-na-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Terme de théologie.
Dessein que Dieu a formé de toute éternité de conduire par sa grâce certains hommes au salut éternel [BERGIER, ]
Je ne sais ce que vous voulez dire de parler de mon amitié comme de la faveur ou de la prédestination [BALZ., liv. III, lett. 5]
Dieu sans pouvoir sur la volonté des hommes ! une prédestination sans mystère ! [PASC., Pens. XXIV, 83, éd. HAVET.]
Nous lisons saint Augustin, et nous sommes convertis sur la prédestination et sur la persévérance [SÉV., 325]
Adorons en cette princesse le mystère de la prédestination et de la grâce [BOSSUET, Duch. d'Orléans.]
Suivant la doctrine du calvinisme, la prédestination comprend aussi le décret de Dieu par lequel tels hommes seront damnés.
En général, ordre qui regarde l'avenir et qui en règle les événements d'une façon nécessaire.
On prétend que le czar et lui [Charles XII] étaient encore fortifiés par l'erreur spéculative d'une prédestination absolue [FONTEN., Pierre Ier.]
Ce prince [Charles XII] ne conserva de ses premiers principes [de religion] que celui d'une prédestination absolue, dogme qui favorisait son courage et justifiait ses témérités [VOLT., Charles XII, 8]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    C'est la predestinacion, C'est la prescience divine Qui tout set et riens ne devine [, la Rose, 17686]
    Comment predestination Peut estre o volonté delivre [peut s'arranger avec la volonté], Fort est à gens laiz [laïques] à descrivre [, ib. 17304]
  • XVIe s.
    Rien du tout ne se fait sans Dieu et sa predestination [CALV., Inst. 139]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. praedestinationem, de praedestinare, prédestiner.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

prédestination

PRÉDESTINATION. n. f. T. de Théologie. Doctrine selon laquelle Il a été réglé de toute éternité que telles créatures seront ou ne seront pas sauvées. La doctrine de la prédestination.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

predestination

Predestination.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

prédestination


PRÉDESTINATION, s. fém. PRÉDESTINER, v. act. [Prédèstina-cion, : 1reé fer. 2e è moy.] Prédestination est le Décret par lequel Dieu prédestine, c. à. d. destine de toute éternité au salut. "Le dogme de la prédestination. "C'est un signe de prédestination. = Il se prend quelquefois pour fatalisme. = "Dieu a prédestiné les élus. "C'est un âme prédestinée. = S. m. Être du nombre des prédestinés. = En st. famil. on le dit à l'ocasion des évènemens extraordinaires, qu'il semble qu'on ne pouvait éviter. "Cet homme était prédestiné à se noyer. — C'est un abus du terme.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

prédestination

predestination