préruiné, ée

PRÉRUINÉ, ÉE

(pré-ru-i-né, née) adj.
Ruiné d'avance (mot forgé par Voltaire par opposition à préétabli de Leibnitz et de Wolf).
Avez-vous détruit les monades, les harmonies préruinées et le grand art de dire des riens en trente-deux volumes in-4° [Œuvres de Wolf] ? [VOLT., Lett. Maupertuis, 3 juill. 1746]

ÉTYMOLOGIE

  • Pré...., préfixe, et ruiné.