prétintaille

(Mot repris de prétintailles)

pretintaille

PRETINTAILLE. n. f. Ornement en découpures qui se mettait sur les robes des femmes. Robe garnie de pretintaille.

Il se disait, figurément et familièrement, lorsque ce genre d'ornements était à la mode, des Légers accessoires qui accompagnent une chose, qui en dépendent. Cette charge coûte telle somme, sans compter les pretintailles. Il a gagné son procès avec les pretintailles.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

pretintâille


PRETINTâILLE, s. f. PRETINTâILLER, v. act. [Pre-tein-tâ-glie, tâ-glié, 1ree muet, 2e et 3e lon. mouillez les ll: dern. e muet au 1er, é fer. au 2d. = Le Rich. Port. l'anc. Trév. le Dict. Gram. metent un accent aigu sur le 1er e: l'Acad. l'Abr. de Trév. le Vocabulaire François ne mettent point d'accent. Dans le Dict. d'Ortogr. on a mis ces deux mots.] Pretintâille, ornement en découpûre, qui se met sur les robes des femmes. "Robe garnie de pretintâilles. = Pretintâiller, mettre des pretintâilles. "Cette jupe est trop simple: il faut la pretintâiller = Quelques Critiques l'ont dit au fig. en parlant du style, du discours chargé de petits ornemens afectés. "Style pretintâillé; discours chargé de pretintâilles.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788