prévôté

prévôté

n.f.
1. En histoire, titre, fonction de prévôt ; juridiction, résidence d'un prévôt.
2. Détachement de gendarmerie chargé de missions de police.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PRÉVÔTÉ

(pré-vô-té) s. f.
Dignité, fonction, juridiction du prévôt.
Pour signaler mon avénement à la prévôté par quelque chose d'extraordinaire [DANCOURT, le Prix de l'arquebuse, sc. 2]
Territoire où s'exerçait cette juridiction. Lieu où le prévôt rendait la justice.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    De Cantorbire aveie l'arcediachené, E de Beverlei oi [j'eus] idunc la provousté [, Th. le mart. 87]
  • XIIIe s.
    À touz ceux qui ces lettres verront, Regnaut Bourbon, garde de la prevosté de Paris, salut [, Liv. des mét. 350]
  • XVe s.
    Dedans Haspre [ville du Cambrésis ou Hainaut] a une prévosté de moines noirs, et grands edifices avec le moustier qui se tient de Saint-Vast d'Arras.... [FROISS., I, I, 100]

ÉTYMOLOGIE

  • Prévôt ; prov. prebostat ; espagn. prebostad.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

prévôté

PRÉVÔTÉ. n. f. Qualité, fonction, juridiction de prévôt; Territoire où s'exerçait cette juridiction. Juge de la prévôté. Il fut assigné à la prévôté. Dans toute l'étendue de la prévôté.

Il se dit, en termes militaires, du Corps de gendarmes chargé de la surveillance dans une grande unité mobilisée.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5