prévoyance

prévoyance

[ prevwajɑ̃s] n.f.
Qualité de qqn qui sait prévoir : Sa prévoyance lui a permis d'éviter bien des déboires imprévoyance
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PRÉVOYANCE

(pré-vo-ian-s' ; plusieurs disent pré-voi-ian-s') s. f.
Action de prévoir, faculté de prévoir.
Les prévoyances des besoins et des utilités que nous aurions de sa présence [Pascal le père] [PASC., Lett. sur la mort de son père]
C'est elle [la sagesse divine] dont la prévoyance s'étend aux siècles futurs, et enfer me dans ses desseins l'éternité tout entière [BOSSUET, le Tellier.]
Une sage prévoyance de l'avenir doit faire préparer pendant la paix ce qui peut servir en temps de guerre [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 400, dans POUGENS]
Soin par lequel on prend des mesures pour l'avenir.
Il vint hier ici Mesdames... ; un léger soupçon avait causé une légère prévoyance qui composa un très bon dîner [SÉV., 305]
Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, une maîtresse plus impérieuse, je veux dire l'expérience, les a forcés de croire [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Un homme [Cromwell] ....qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance [ID., ib.]
Dieu défend-il tout soin et toute prévoyance ? [RAC., Athal. III, 6]
Je vois que rien n'échappe à votre prévoyance [ID., Baj. II, 1]
Ce qui perdit surtout Pompée fut la honte qu'il eut de penser qu'en élevant César comme il avait fait, il eût manqué de prévoyance [MONTESQ., Rom. 11]
C'est une prévoyance très nécessaire de sentir qu'on ne peut tout prévoir [J. J. ROUSS., Contrat social, IV, 6]
La prévoyance des renards qui cachent leur gibier en différents endroits pour le retrouver au besoin [BUFF., Disc. nat. anim. Œuv. t. v, p. 383]
Où l'espoir est perdu la prévoyance est vaine [DELILLE, Parad. perdu, X]
Au plur.
Espérons en Dieu, et ne nous fatiguons pas par des prévoyances indiscrètes et téméraires [PASC., Lett. sur la mort de son père]
Vous sentez donc l'amour maternelle..., eh bien ! moquez-vous présentement des craintes, des inquiétudes, des prévoyances, des tendresses qui mettent le cœur en presse [SÉV., 13 déc. 1671]
C'est quelquefois par ces prévoyances [dans les choses de la vie] qu'on est garanti des malheurs où les autres tombent par leur imprudence [ID., 3 juill. 1680]
Aussi loin que peuvent aller les forces et les prévoyances humaines, on devait ici compter sur le succès [VILLEMAIN, Souvenirs contemporains, Cent-Jours, ch. VIII.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le cyrurgien doit ouvrer o [avec] porvoiance et o sapience [H. DE MONDEVILLE, f° 33, verso.]
  • XVIe s.
    Cette prevoyance des bestes d'amasser et espargner pour le temps à venir [MONT., II, 186]
    Par son industrie et prevoyance incomparable [CARL., VII, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Prévoyant. L'ancienne langue disait pourveance, et au XIVe siècle previdence, qui a duré jusqu'au XVIe.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

prévoyance

PRÉVOYANCE. n. f. Faculté de prévoir. Rien n'échappe à sa prévoyance. Cet homme est doué d'une grande prévoyance.

Il désigne aussi l'Action de prévoir et de prendre des précautions pour l'avenir. Il a détourné le mal par sa prévoyance. Une active prévoyance.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

prevoyance

Prevoyance, Prouisio.

Avec prevoyance, Prouide, Prouidenter.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

prévoyance


PRÉVOYANCE, s. fém. PRÉVOYANT, ANTE, adj. [Pré-voa-ian-ce, ian, iante: 1re é fer. 3e. lon. 4ee muet. = Richelet écrit prévoïance, prévoïant; mais cette ortographe ne rend pas la vraie prononciation de ce mot.] La prévoyance est une faculté ou une action de prévoir, et de prendre des précautions pour l'avenir. "Il a une grande prévoyance: rien n'échape à sa prévoyance. = Prévoyant, qui a de la prévoyance. "Il est bien prévoyant: la sagesse est prévoyante. Avoir l'esprit prévoyant.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

prévoyance

nom féminin prévoyance
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

prévoyance

foresight, forethoughtראיית הנולד (נ)Vorsorgelungimiranza, previdenza (pʀevwajɑ̃s)
nom féminin
fait de prévoir, d'imaginer ce qui va arriver
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

prévoyance

[pʀevwajɑ̃s] nfforesight
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005