prôner

(Mot repris de prôneraient)

prôner

v.t.
Recommander vivement, en vantant : Le président prône la négociation prêcher, préconiser ; déconseiller
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PRÔNER

(prô-né) v. a.
Faire le prône. Le vicaire nous a prônés en l'absence du curé. Absolument.
Après avoir prôné, chanté, confessé, communié, baptisé, enterré, consolé des malades.... [VOLT., Dict. phil. Curé de campagne.]
Fig.
Cependant cet oiseau qui prône les merveilles [la Renommée] [BOILEAU, Lutr. II]
Vanter, louer avec excès.
Il nous la prôna comme une héroïne.... [RETZ, Mém. t. II, liv. III, p. 50, dans POUGENS]
Qui d'une sainte vie embrasse l'innocence Ne doit point tant prôner son nom et sa naissance [MOL., Tart. II, 2]
D'abord comme un prodige on le prône partout [GILB., Le XVIIIe siècle.]
Mais qu'on m'ose prôner des sophistes pesants, Apostats effrontés du goût et du bon sens [ID., ib.]
Il [Dorat] lit dans les sociétés une comédie intitulée les Prôneurs ; c'est la satire de ceux qui ne l'ont pas prôné [LA HARPE, Correspond. t. I, p. 203]
Présenter sous forme de remontrances, d'observations.
Que nous prônez-vous là ? Quoi qu'en ses beaux discours Saint-Évremont nous prône [BOILEAU, Sat. X]
Neutralement. Il ne fait que prôner.
Se prôner, v. réfl. Faire son propre éloge. Se louer mutuellement.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il ne pronoit autre chose à son retour, que le roi de France estoit un ange et ses ministres des diables [D'AUB., Vie, LXXIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Prône.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PRÔNER. Ajoutez :
    Par extension, endoctriner (emploi vieilli).
    Avec ces belles et malicieuses paroles, ce bon père prônait ceux qu'il allait voir à la ville, sous prétexte de faire les affaires de son couvent [, Mém. du P. Berthod, p. 584]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

prôner

PRÔNER. v. tr. Faire le prône. Le vicaire nous a prônés ce matin en l'absence du curé. Il est peu usité.

PRÔNER signifie au figuré Vanter, louer avec exagération. Il prône cette action partout comme un trait héroïque. Il le prône comme un homme extraordinaire. Il a des amis qui le prônent sans cesse.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

prôner

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

prôner

advocate, extoladvokát옹호 (pʀone)
verbe transitif
dire beaucoup de bien de qqch et le recommander
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

prôner

[pʀone] vt
(= préconiser) → to advocate, to commend
(= louer) → to laud, to extol
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005