prière


Recherches associées à prière: prière du matin

prière

n.f. [ du lat. precarius, obtenu par la prière ]
1. Acte par lequel on s'adresse à Dieu, à une divinité pour exprimer la vénération, une demande : Être en prière. Un lieu de prière.
2. Ensemble de phrases, de formules par lesquelles on s'adresse à Dieu, à une divinité : Faire, réciter sa prière. Un livre de prières. L'appel à la prière.
3. Demande instante : Elle a cédé aux prières de ses administrés requête, supplication, supplique
Prière de,
il est demandé de : Prière de ne pas stationner.

PRIÈRE

(pri-è-r') s. f.
Acte de religion par lequel on s'adresse à Dieu.
Mes yeux seront ouverts et mes oreilles attentives à la prière de celui qui m'invoquera en ce lieu [SACI, Bible, Paralip. II, VII, 15]
Sa prière montant vers vous avec l'encens qu'il vous offrait [ID., Sagesse, XVIII, 21]
Un rien presque suffit pour le scandaliser, Jusque-là qu'il se vint l'autre jour accuser D'avoir pris une puce en faisant sa prière, Et de l'avoir tuée avec trop de colère [MOL., Tart. I, 6]
Pourquoi Dieu a établi la prière. Pour communiquer à ses créatures la dignité de la causalité ; pour nous apprendre de qui nous tenons la vertu ; pour nous faire mériter les autres vertus par le travail ; mais, pour se conserver la prière, Dieu donne la prière à qui il lui plaît [PASC., Pens. XXV, 55, édit. HAVET]
Prière pour demander à Dieu le bon usage des maladies [, Titre d'un opuscule de Pascal]
Ce regard continuel à Dieu [d'un malade], et cette unique et adorable prière à Jésus-Christ, de lui demander miséricorde par son sang précieux [SÉV., 19 déc. 1688]
Les Machabées étaient vaillants, et néanmoins il est écrit qu'ils combattaient par leurs prières plus que par leurs armes, assurés par l'exemple de Moïse que les mains élevées à Dieu enfoncent plus de bataillons que celles qui frappent [BOSSUET, Marie-Thérèse]
Où allez-vous, cœurs égarés ? quoi ! même pendant la prière, vous laissez errer votre imagination vagabonde ; vos ambitieuses pensées vous reviennent devant Dieu ; elles font même le sujet de votre prière ! [ID., ib.]
Les papes et les conciles nous ont enseigné que la doctrine de la prière est inséparable de la doctrine de la grâce [ID., Ét. d'orais. VI, 2]
Saint Jean de Damas a défini ainsi la prière : l'élévation de l'esprit à Dieu, ou la demande qu'on a faite à Dieu des choses convenables [ID., ib. IV, 11]
Ce n'est point pour instruire Dieu que nous lui offrons des prières, mais pour nous mettre nous-mêmes dans les bonnes dispositions où nous devons être envers lui [ID., ib. III, 17]
Une prière [l'Oraison dominicale] qui, dans sa simplicité et dans sa grandeur, est une des merveilles du christianisme [ID., ib. III, 3]
Saint Jérôme, en réfutant l'hérésie des adamistes, qui consistait à rejeter la prière comme superflue [BOURDAL., 5e dim. après Pâques, Dominic. t. II, p. 185]
Quand nous serons dans cet affreux passage du jugement de Dieu à l'éternité bienheureuse, toute l'Église sera pour nous en prière [ID., Commémorat. des morts, Myst. t. II, p. 508]
Qu'elle fasse tous les jours la prière en public ; comptez qu'on doit cet exemple à ses domestiques [MAINTENON, Lett. à M. d'Aubigné, 28 fév. 1678]
Le chrétien est un homme de prière : son origine, sa situation, sa nature, ses besoins, sa demeure, tout l'avertit qu'il faut prier [MASS., Carême, Prière.]
Tous les hommes, dans leurs désirs ou dans leurs craintes, invoquèrent le secours d'une divinité ; des philosophes, plus respectueux envers l'être suprême, et moins condescendants à la faiblesse humaine, ne voulurent pour toute prière que la résignation [VOLT., Dict. phil. Prière.]
Nous ne connaissons aucune religion sans prières [ID., ib.]
Et la douce prière Mit le ciel en commerce avec l'humble chaumière [DELILLE, Imag. VIII]
Pourquoi vous fermez-vous, maison de la prière [l'église] ? Est-il une heure, ô Dieu, dans la nature entière Où le cœur soit las de prier ? [LAMART., Harm. I, 8]
Si la prière enfin de ses pleurs vous inonde, Et devant l'infini fait fléchir vos genoux [ID., ib. I, 11]
Je vous vis : je crus voir la céleste lumière, Et de l'autel vers vous détournai ma prière [P. LEBRUN, le Cid d'And. II, 3]
Dans cette maison on fait la prière tous les soirs, dans cette maison on fait la prière en commun tous les soirs. Absolument. La prière, se dit des cinq prières que les musulmans font dans la journée.
Muley Ismaël, qui coupait des têtes tous les vendredis après la prière [VOLT., Voyage de Scarmentado.]
Demande faite avec une sorte de soumission et à titre de grâce.
Votre faveur pour nous éclata la première ; Tout ce qu'il fit après fut à votre prière [CORN., Pomp. III, 2]
J'ai sur elle, après tout, une puissance entière ; Mais j'aime à la cacher sous le nom de prière [ID., Nicom. II, 4]
Quel adieu gai intérieurement nous leur faisions [à des visiteurs importuns] ! quelle crainte qu'ils cédassent aux fausses prières que nous leur fais ions de demeurer ! quelle douceur et quelle joie quand nous en étions délivrés [SÉV., 31 mai 1680]
Avant qu'un peu de terre obtenu par prière Pour jamais sous la tombe eût enfermé Molière [BOILEAU, Épît. VII]
Jupiter même, à la prière de Minerve, avait ordonné à Mercure.... de.... [FÉN., Tél. XVIII]
Qu'il serve donc les grands, les flatte, les ménage ; Qu'il plie, en approchant de ces superbes fronts, Sa tête à la prière et son âme aux affronts [A. CHÉNIER, Élég. XX]
Cessez donc, en priant, d'offenser ma tendresse ; La prière est un doute, et ce doute me blesse [DELILLE, Én. VIII]
Fig.
La négligence du bon d'Hocquincourt, qui était tellement habillé [dans une cérémonie] que, ses chausses de page étant moins commodes que celles qu'il a d'ordinaire, sa chemise ne voulut jamais y demeurer, quelque prière qu'il lui en fît [SÉV., 3 janv. 1689]
Les Prières, personnifiées par Homère, et représentées comme boiteuses et marchant après l'injure pour réparer les maux qu'elle a faits.

PROVERBE

    Courte prière pénètre les cieux.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Se vous daignez ma proiere escouter.... [, Couci, XII]
    Que par vostre preiere e par vostre oreisun.... [, Th. le mart. 161]
  • XIIIe s.
    Ensi fist li marchis leur priere [s'y conforma], et reçut la seignorie de l'ost [VILLEH., XXVII]
    Quant [elle] ot fait sa proiere, son manstel [elle] escourça [, Berte, XX]
    Et li trois chevalier par qui baras [fraude] fu fes, à grant priere escaperent il par cinq cens livres d'amende [BEAUMANOIR, XXXV, 26]
    De wide main wide priere [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 41]
  • XIVe s.
    Les journées de charues, de charretes et herches, que l'on appelle prieres [corvées] [DU CANGE, preces.]
  • XVe s.
    Le comte de Roussy, qui avoit encores le maltalent en son cœur de sa ville et de son chastel de Roussy que ces pillars navarrois luy avoient tollu, fit faire une priere de chevaliers et escuiers entour luy, et eut bien cent lances [FROISS., liv. I, p. 222, dans LACURNE]
    Certes, damoiselle, vostre priere me est commandement [, Perceforest, t. I, f° 78]

ÉTYMOLOGIE

  • Prier ; Berry, préyère ; picard, prayère ; provenç. preguiera ; pregaira ; catal. pregaria ; ital. preghiera.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PRIÈRE.
    Droit des premières prières, se disait, dans l'ancien empire germanique, du droit que les empereurs avaient de nommer aux bénéfices vacants dans l'empire.

prière

PRIÈRE. n. f. Acte religieux par lequel on s'adresse à Dieu. Se mettre en prière. Être en prière. Prière fervente. Prière vocale. Prière mentale. Demander quelque chose à Dieu dans ses prières. Dieu a exaucé nos prières. Livre de prières. Les prières de l'Église. Prières ordonnées par l'Église. Les prières des morts, pour les morts. Les prières des quarante heures. Se recommander aux prières de quelqu'un. La prière du matin. La prière dit soir. Prières publiques. Ordonner des prières. Prière à la Sainte Vierge. Faire sa prière, dire ses prières.

Dans cette maison, on fait la prière tous les soirs, On y fait la prière en commun tous les soirs.

PRIÈRE signifie aussi Demande faite à titre de grâce et avec une sorte d'humilité ou au moins de déférence. Humble prière. Faire une prière à quelqu'un. Il a fait cela à ma prière. Employer les prières et les menaces. Accordez cela à ma prière, à mes prières. Exaucez ma prière. Ne repoussez point ma prière. Il n'a point voulu écouter mes prières. Il s'est rendu à mes prières. Il a été sourd à mes prières. Vos prières sont des ordres.

PRIÈRE s'emploie aussi, par ellipse, comme une sorte d'impératif. Prière de ne pas se pencher à la portière. Prière d'insérer.

priere

Priere, Preces, Precatio, Comprecatio, Rogatus.

Prieres affectueuses, Preces ambitiosae, Obsecratio.

Prieres exaucées, Ratae preces, Exauditae preces.

Prieres perdues, Infructuosae preces, Irritae preces.

Prieres pour les trespassez, Epicediae et cenotaphiae precationes, Budaeus.

Prieres et processions pour la peste, Obsecrationes et supplicationes pestis imminentis depulsoriae, B. ex Ammiano.

Accorder les prieres, Precibus cedere.

Faire prieres et supplications, Vota facere.

Faire humble priere, Supplicibus verbis orare.

Prieres faites d'affection, Preces accuratae.

Faire priere à Dieu de tenir aucun en santé, Dicere salutem alicui.

Faire priere à Dieu pour un autre, Deo vota pro aliquo suscipere.

On ne l'aura point par prieres, Les prieres n'auront point de lieu envers luy, Locus preci non est relictus.

Se laisser vaincre par prieres, Precibus cedere.

Refuser la priere d'aucun, Auersari preces alicuius, Obsecrationem alicuius repudiare et aspernari.

Ne tenir compte des prieres de quelqu'un, Deserere preces alicuius, Aures obserare ad preces alicuius.

A grande priere, Ingentis meriti loco, B.

Octroyer la priere d'aucun, Precibus alterius indulgere.

Il a escrit par ta priere, Scripsit oratu tuo.

Prieres ou roolles contenans certains mots, esquels on n'adjouste ne diminue on rien, Carmen.

Par priere, Precario.

Il n'en fera rien par, ou pour prieres qu'on luy face, Ad nullas preces faciet.

Synonymes et Contraires

prière

nom féminin prière
1.  Adresse à Dieu.
invocation, oraison, oraison jaculatoire -vieux: éjaculation, orémus.
Traductions

prière

Gebet, Bitteprayergebed, verzoekהעתרה (נ), התחננות (נ), עתירה (נ), שאלה (נ), תחינה (נ), תחנון (ז), תפילה (נ), הַעֲתָרָה, הִתְחַנְּנוּת, תְּחִנָּה, תַּחֲנוּן, תְּפִלָּהgebedmodlitba, motlitbapreĝobænpreghiera, orazione, pregobønnoração, precebönπροσευχήplegaria, oraciónصَلاةbønrukousmolitva祈り기도modlitwaмолитваผู้สวดมนต์dualời cầu nguyện祈祷молитва祈禱 (pʀijɛʀ)
nom féminin
1. religion fait de s'adresser à une divinité faire sa prière
2. demande faire une prière à qqn Prière de fermer la porte !

prière

[pʀijɛʀ] nf
(RELIGION)prayer
faire ses prières → to say one's prayers
(= demande instante) → plea, entreaty
(locution) prière de ..., "prière de ne pas déranger" → "please do not disturb"