principal, ale

PRINCIPAL, ALE1

(prin-si-pal, pa-l') adj.
Qui est le plus considérable, en parlant de personnes. Les principaux magistrats.
Quand on bâtit une maison, quoique les maçons, les charpentiers, les plombiers, les menuisiers travaillent bien, le gros de l'ouvrage va mal, s'il n'y a pas un homme principal qui les dirige [FÉN., t. XXII, p. 499]
Tous les principaux citoyens des cent villes [de Crète] sont assemblés ici [ID., Tél. V]
Principal locataire, celui qui loue une maison pour la sous-louer. Le principal obligé, le principal débiteur, pour le distinguer de la caution. S. m. pl. Les principaux, les personnes principales.
Dans la première [division par centuries], les patriciens, les principaux, les riches, le sénat, ce qui était à peu près la même chose, avaient presque toute l'autorité.... [MONTESQ., Esp. XI, 14]
Les principaux de la nation [VOLT., Philos. Ex. mil. Bolingbr. X]
Le plus considérable, le plus remarquable en son genre, en parlant de choses.
Vous aurez du tyran la principale force [CORN., Sertor. I, 3]
Ceux qui semblent vouloir irriter le saint-siége contre un royaume [la France] qui en a toujours été le principal soutien sur la terre [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Dans toutes [les provinces de France], la principale occupation est l'amour, la seconde de médire, et la troisième de dire des sottises [VOLT., Cand. 21]
L'abbé Testu, dans les sociétés où il vivait, cherchait à jouer un rôle distingué, et à se rendre l'objet principal ; ce défaut a été celui de plus d'un homme d'esprit, qui par cette raison aimait mieux vivre avec des sots qu'avec ses pareils [D'ALEMB., Éloges, Testu.]
Fig. C'est la principale pièce du sac, c'est ce qui est le plus nécessaire dans une affaire. Terme de jurisprudence. Conclusions principales, se dit par opposition aux conclusions subsidiaires. Demande principale, se dit par opposition à une demande accessoire ou reconventionnelle. Somme principale, se dit du capital, par opposition aux intérêts. Le sort principal d'une rente, le fonds, la somme qui a été placée en rente (locution vieillie). Terme féodal. Principal manoir, château destiné à l'habitation du seigneur du fief.
Qui domine. Terme de grammaire. Proposition principale, celle qui n'en détermine aucune autre ; elle est opposée à proposition secondaire ou subordonnée, qui en détermine une autre. Dans j'apprends qu'il est arrivé, j'apprends est la principale, et qu'il est arrivé la secondaire. Terme de peinture. Figure, action principale, celle qui fait le sujet d'un tableau. Terme de perspective. Point principal, le point de vue Rayon principal, ligne qui va de l'œil du spectateur au point de vue. Ligne principale, ligne menée du pied du spectateur au bas du tableau, parallèlement au rayon principal. Terme de géométrie. Axe principal d'une ellipse, d'une hyperbole, axe qui passe par les foyers de ces courbes. Terme de musique. Se dit de la partie récitante d'une symphonie. Violon principal. Clarinette principale.
S. m. Le principal, la chose principale.
Nestor n'aura pas oublié les marques de tendresse qu'il donna à Télémaque ; mais le principal est de guérir sa défiance [FÉN., Tél. X]
Le moral, qui, dans le principe, n'est que l'accessoire des passions, devient le principal entre les mains de l'homme [CONDILL., Traité anim. II, 8]
Terme de palais. Ce qui forme le fond d'une affaire. Évoquer le principal et y faire droit.
La somme, le capital d'une dette. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'oût, foi d'animal.
Intérêt et principal [LA FONT., Fabl. I, 1]
Le roi réunit la ferme de tabac à ses autres droits en créant et aliénant, au profit de la compagnie, 9 000 000 de livres de rente perpétuelle, au principal de 180 000 000 de livres [RAYNAL, Hist. phil. IV, 26]
On voit des particuliers tirer de leur argent plus de seize pour cent par mois ; et d'autres, surtout parmi le peuple, exiger tous les jours le quart du principal [BARTHÉL., Anach. ch. 55]
S'est dit du présent que, par testament, on laissait à l'église où l'on se faisait enterrer.

REMARQUE

  • Saint-Simon a dit le plus principal, si principal ; c'est un archaïsme. Mon père me présenta au roi et ensuite à ce qu'il y avait de plus principal à la cour, 25,33 ; Mme Frémont vint à bout de mon mariage à travers les difficultés qui traversent toujours ces affaires si principales de la vie, 28, 65.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Il fiert [frappe] Naymon en l'elme principal [de prince] [, Ch. de Rol. CCL]
  • XIIIe s.
    Un palais i a principel, En tot le siecle n'en a tel [, Partonop. 955]
    Et por çou ara [pour cela il y aura] en ceste oevre deus principals parties [ALEBRANT, f° 2]
    [Rapine, usure, orgueil....] Qui sont li vice principal Qui au siecle font moult de mal [BAUDOUIN DE CONDÉ, t. I, p. 470]
    Li principaus est paiés [BEAUMANOIR, XLI, 24]
    Il doit estre premiers contrains à paier le principal et après les damaces [ID., XXXV, 15]
  • XIVe s.
    Les biens de l'ame sont les biens très principalx [ORESME, Eth. 17]
  • XVe s.
    Les plus principaux villes [LEFEVRE DE ST-REMY, Hist. de Charles VI, p. 82, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Les principales parties que mon pere cherchoit à ceulx à qui il donnoit charge de moy [MONT., I, 197]
    [Mesures] justifiées contre les principales [étalons] estans vers les eschevins dudit Mons [, Coust. gén. t. I, p. 832]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. principal ; ital. principale ; du lat. principalis, de princeps (voy. PRINCE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. PRINCIPAL. Ajoutez :
    Médecin principal, ou, substantivement, principal, médecin militaire dont le grade est intermédiaire entre celui de médecin major de 1re classe et celui de médecin inspecteur. Les médecins principaux sont assimilés aux colonels ou aux lieutenants-colonels, suivant qu'ils sont de 1re ou de 2e classe ; ils sont mis, en général, à la tête des hôpitaux militaires.
  • Pharmacien, vétérinaire principal, pharmacien, vétérinaire militaire ayant un grade analogue.
  • En optique, les plans principaux d'un système réfringent formé de plusieurs milieux séparés par des surfaces sphériques ayant leurs centres en ligne droite, sont deux plans perpendiculaires à l'axe optique, et tels que à tout rayon incident qui rencontre le premier plan principal en un point quelconque correspond un rayon émergent qui coupe le second plan principal en un point situé du même côté et à la même distance de l'axe principal du système. Les points de rencontre des plans principaux et de l'axe optique sont appelés points principaux.

HISTORIQUE

  • Ajoutez : XIIe s.
    Ententive pense [pensée], ki est la principalz partie de l'homme [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 334]