principion

PRINCIPION

(prin-si-pi-on) s. m.
Terme de dérision. Le prince d'un petit État. Il y a beaucoup de principions en Allemagne.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Principion [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de prince.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PRINCIPION. Ajoutez : - REM. D'Alembert a dit principiaux : Ce sont, je crois, de plates gens que tous ces petits principiaux d'Allemagne, Lett. à Volt. 9 juill. 1764. Ce pluriel principiaux n'est pas heureux, puisqu'on n'y voit pas de singulier possible. Peut-être même d'Alembert avait-il écrit principions, et principiaux serait du fait de l'imprimeur.

principion

PRINCIPION. s. m. T. de dérision. Un petit prince, le prince d'un petit État. Ce n'est qu'un principion. Un petit principion.

principion


PRINCIPION, Voy. PRINCE.