probe

probe

adj. [ lat. probus ]
Litt. Qui est d'une honnêteté stricte, scrupuleuse : « Les jean-foutre et les gens probes / Médisent du vent furibond » [Le Vent, G. Brassens] intègre ; malhonnête
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PROBE

(pro-b') adj.
Qui a de la probité.
C'étaient les plus probes et les plus disciplinés qui parlaient ainsi [demandant qu'on leur livrât les restes de Moscou brûlé], et l'on n'avait rien à leur répondre [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 8]

REMARQUE

  • Probe ne se trouve dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835. Il n'est pas non plus dans Richelet.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. probus.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

probe

PROBE. adj. des deux genres. Qui a de la probité. C'est un homme probe.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

probe


*PROBE, adj. PROBITÉ, s. f. [Dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Probité, droitûre d'esprit et de coeur, qui se manifeste par les actions et la conduite. "Homme de probité, de grande probité; d'une probité reconûe ou, sans foi et sans probité. "Point de probité réelle et constante sans religion: point de religion véritable sans probité. = * Quelques uns disent probe pour signifier un homme de probité. "Il étoit laborieux, probe, obligeant. Retif. C'est un néologisme, dont je n'augûre pas trop bien.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

probe

adjectif probe
Littéraire. D'une stricte honnêteté.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

probe

נקי דעת (ת)

probe

probo