prostitution

prostitution

n.f.
Acte par lequel une personne consent à des rapports sexuels contre de l'argent.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PROSTITUTION

(pro-sti-tu-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Abandonnement à l'impudicité.
Vous leur immolez donc l'honneur de Théodore, à ces dieux dont enfin la plus sainte action N'est qu'inceste, adultère et prostitution ? [CORN., Théod. III, 1]
On ne peut lire sans étonnement les honneurs qu'il fallait à Vénus, et les prostitutions qui étaient établies pour l'adorer [BOSSUET, Hist. II, 5]
La prostitution publique des femmes à Babylone, non-seulement autorisée par les lois, mais commandée par la religion même dans une certaine fête [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 451, dans POUGENS]
Lieu de prostitution, maison de débauche.
On alarme sa pudeur [d'Agnès] en la traînant dans un lieu de prostitution et de honte [MASS., Panég. Agnès.]
Fig. Vil abandon qu'on fait des choses morales. La prostitution de la justice, des lois.
Une lâche prostitution de la conscience [BOSSUET, Déf. Var. 1er disc. 60]
Le duc de Gesvres avait ajouté, sur son compte, toutes les prostitutions qui se peuvent proférer [SAINT-SIMON, 73, 193]
Terme de l'Écriture. Abandonnement à l'idolâtrie.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Me desplaist [dans les compliments] d'en dire gueres oultre ce que j'en crois ; c'est bien loing de l'usage present ; car il ne feut jamais si abjecte et servile prostitution de presentations [MONT., I, 292]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. prostitutionem, de prostituere, prostituer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

prostitution

PROSTITUTION. n. f. Pratique de la débauche à prix d'argent; en ce sens il ne se dit que des Femmes et des filles. Vivre dans la prostitution.

Lieu, maison de prostitution, Maison de débauche.

PROSTITUTION s'emploie aussi figurément. La prostitution de la justice, la prostitution des lois, L'abus qu'un juge corrompu fait des lois et de la justice en y trouvant son intérêt.

PROSTITUTION désigne, dans le langage de l'Écriture, le Fait de s'abandonner à l'idolâtrie.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

prostitution

Prostitution,

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

prostitution

nom féminin prostitution
2.  Activité d'une prostituée.
racolage -populaire: retape, tapin.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

prostitution

prostitutionprostitutieזימה (נ), זנות (נ) [זנונים], יצאנות (נ), פריצות (נ), קדשות (נ), זִמָּה, זְנוּת, יַצְאָנוּת, פְּרִיצוּת, זנותprostitucióprostituceprostitutionProstitutionprostituoprostituciónprostitutsioonprostituutioprostitúciópelacuranprostituzione, meretricio売春prostitucijaprostitusjonprostytucjaprostituiçãoprostitutionการค้าประเวณีmại dâm卖淫πορνείαпроституцияпроституция賣淫매춘 (pʀɔstitysjɔ̃)
nom féminin
fait d'avoir des rapports sexuels contre de l'argent
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

prostitution

[pʀɔstitysjɔ̃] nfprostitution
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005