purisme

(Mot repris de purismes)

purisme

n.m.
1. Souci extrême de la pureté du langage poussant à refuser toute évolution.
2. Souci de la perfection dans l'exercice d'un art, d'un métier ; perfectionnisme.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

PURISME

(pu-ri-sm') s. m.
Caractère des écrivains qui ne s'attachent qu'à la pureté du langage, et qui croient avoir atteint à la perfection du style lorsqu'il ne leur est point échappé de faute contre la langue.
Je soutiens qu'il faut quelquefois faire des fautes de grammaire pour être lumineux ; c'est en cela, et non dans toutes les pédanteries du purisme, que consiste le véritable art d'écrire [J. J. ROUSS., Corresp. du Peyrou, t. III, p. 38, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PURISTE.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

purisme

PURISME. n. m. Souci, scrupuleux jusqu'à l'excès, de la pureté du langage. Cet homme est d'un purisme si rigoureux qu'il en est fatigant.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

purisme


PURISME, s. m. PURISTE, s. m. et fém. Ils se disent du défaut de ceux qui s'atachent trop scrupuleûsement à la pureté du langage. Ils se prènent en mauvaise part. L'Académie apela autrefois Vaugelas, ce fameux puriste; mais dans son Dictionaire, elle définit le puriste, un homme qui afecte la pureté du langage, et qui s'y atache trop scrupuleusement. — La Bruyère met puriste en italique; preuve que c'était alors un mot nouveau et hasardé.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

purisme

טהרנות (נ), פוריזם (ז) [טהרנות], טַהֲרָנוּת

purisme

purismo