quêter

(Mot repris de quêtât)

quêter

v.t.
Rechercher comme une faveur : Il quêtait un peu de réconfort demander, solliciter
v.i.
Recueillir des aumônes : Quêter pour une grande cause.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

QUÊTER

(kê-té) v. a.
Chercher ; peu usité en ce sens qui est le sens propre.
J'eus le plaisir de revoir un de mes anciens amis ; c'était le père Wolf que j'envoyai quêter dans cinq ou six maisons de jésuites là autour, et qu'on trouva à Haguenau [SAINT-SIMON, 22, 256]
Ils se laissent mourir d'inanition plutôt que de quêter leur subsistance [BUFF., Ois. t. IV, p. 308]
Terme de chasse. Chercher. Quêter un sanglier. Quêter des perdrix.
Le lièvre était gîté dessous un maître chou ; On le quête, on le tance.... [LA FONT., Fabl. IV, 4]
Sur-le-champ, comme si ce pauvre animal [un chien] m'eût entendu, il s'est mis à quêter vos pas [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]
Absolument. Nous avons quêté tout le matin sans rien trouver.
De là, Fidèle toujours quêtant, m'a mené sur le morne de la rivière noire [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]
Demander et recueillir des aumônes. Elle.
....Va pour les malheureux quêter dans les maisons [BOILEAU, Sat. X]
Lamela, chargé d'une grande besace qu'il n'avait point oublié d'acheter, alla pour la première fois quêter dans la ville de Cuença [LESAGE, Gil Bl. V, 1]
La dignité épiscopale [d'un moine grec] ne permettait pas de faire le mendiant, et de quêter aux particuliers [J. J. ROUSS., Conf. IV]
Se faire quêter, faire faire une quête pour soi.
Que dirait M. le comte du Luc, si je donnais lieu de croire que ceux qu'il protége ont besoin de se faire quêter ! [J. B. ROUSS., Lett. à Breteuil, 20 juill. 1712]
Fig. Quêter des louanges, des suffrages, etc. chercher à se faire donner des louanges, des suffrages, etc.
Vous allez penser que je quête des louanges [Mme DU DEFFANT, Lett. à H. Walpole, t. II, p. 247, dans POUGENS]
Je crois vous avoir déjà dit qu'elle quêtait l'amitié comme une quêteuse de paroisse [ID., ib. t. III, p. 223]
On ne quête pas les suffrages du public [J. J. ROUSS., 1er dial.]
Quand on peut se suffire à soi-même, mort de ma vie ! il ne faut pas aller quêter des humiliations [TH. LECLERCQ, Prov. t. IV, p. 114, dans POUGENS]
On dit de même : quêter des voix, des suffrages pour quelqu'un.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pourront quester et sur eux faire queste [sorte d'impôt] en quatre cas [DU CANGE, auxilium.]
  • XVIe s.
    Questant tousjours jusques à l'origine de cette opinion [MONT., I, 117]
    Ils vont questant les aumosnes pour l'offrande de leur sacrifice [ID., I, 229]
    Je priserois bien autant des graces naturelles que celles que j'aurois esté mendier et quester de l'apprentissage [ID., II, 167]

ÉTYMOLOGIE

  • Quête 1.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

quêter

QUÊTER. v. tr. T. de Chasse. Chercher. Quêter un cerf, un sanglier, un lièvre. Quêter des perdrix. Absolument, Nous avons quêté tout le matin sans rien trouver. Un épagneul qui quête bien.

Fig., Quêter des louanges, des suffrages, etc., Chercher à se faire donner des louanges, des suffrages, etc. On dit de même : Quêter des voix, des suffrages pour quelqu'un.

QUÊTER signifie aussi, absolument, Demander et recueillir des aumônes. On a prié cette dame de quêter. Quêter pour les pauvres, pour une oeuvre de charité. Quêter de porte en porte.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

quêter

verbe quêter
Littéraire. Chercher à obtenir.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

quêter

התרים (הפעיל), הִתְרִיםschnorrenbeg (kɛte)
verbe transitif
demander et réunir de l'argent
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

quêter

[kete] vt → to seek
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005